Respirer le noir



Sous la direction d’Yvan Fauth, c’est déjà le quatrième recueil dans lesquels des auteurs du roman noir se retrouvent le temps de nous offrir une nouvelle autour d’un sens : après Ecouter le noir, Regarder le noir et Toucher le noir, nous allons donc explorer l'odorat !


J’ai été à nouveau impressionnée par leur manière de s’approprier le thème et de donner vie à tous ces récits. Un très bon moment de lecture. 


Le parfum du laurier-rose de R.J. Ellory

Une nouvelle très noire pour ouvrir ce recueil. Anderson sort de prison, changé pour toujours par l’acte qu’il a commis et ses années d’enfermement. Il a payé sa dette pour avoir tué lui-même un assassin d’enfant. Un court texte qui nous renvoie encore à cette limite entre justice et folie, ou quand poursuivre le mal peut faire perdre la raison...


Respirer la mort de Sophie Loubière

Originale interprétation du thème avec ce personnage haleinologue qui perçoit l’état de santé des gens à leur odeur. Difficile forcément de vivre avec ce don, surtout quand la mort rode partout et s’installe !


Je suis un poisson de Franck Bouysse

Notre héros a le syndrome de l’odeur de poisson et provoque depuis tout petit des réactions de fuite et de dégout chez les autres. On voit comment il a tenté de vivre sa vie malgré cette tare jusqu’à cette jolie chute ! Comme dans la nouvelle précédente, j’ai apprécié le clin d’oeil au contexte actuel. Alors qu’il avait poussé Willy à la folie, il est synonyme ici d’espoir et de renaissance !


Cristal qui sent de Mo Malo

Récit d’une expédition de géographes dans le Groenland. Ils vont trouver bien plus que ce qu’ils sont venus chercher, mais à quel prix ?  


Deux heures et trente minutes de Dominique Maisons

C’est le temps écoulé entre le début de la nouvelle et la fin (dans le récit, pas à la lecture!!), à 5h30, une mort suspecte à l’Elysée déclenche une alerte maximale dans les services. On plonge avec le commandant Rossi dans l’affaire, mais remontera-t-il la piste à temps ?


Happy world de François-Xavier Dillard

J’ai beaucoup aimé cette longue nouvelle glaçante ! On suit une famille qui arrive dans un parc d’attractions alors qu’en parallèle des hommes en mission ont l’air bien déterminés à semer la mort. L’auteur arrive à nous faire vivre le drame de l’intérieur et il nous achève avec talent dans l’épilogue !


Glandy d’Adeline Dieudonné

Je n'ai pas vraiment apprécié cette nouvelle (pourtant bien écrite) à cause de son personnage principal Glandy, répugnant dans tous les sens du terme. L'impression de malaise qui s'insinue est certainement volontaire mais je n'ai pas réussi à passer au delà!


Le monde d’après d’Hervé Commère

J'ai beaucoup apprécié cette nouvelle qui a pourtant été difficile à la lecture. L'auteur arrive à nous plonger dans des souvenirs d'enfance, à faire remonter une certaine nostalgie ce qui rend encore plus violent le retour à la réalité et les conséquences de certains actes. J'ai aimé aussi la façon dont il met en avant ce qu'il y a derrière les apparences, et ce qu'on peut choisir d'y voir quand on est focalisé sur son propre malheur et qu'on cherche des responsables...


Miracle de Vincent Hauuy

Cette nouvelle d'anticipation m'a plu également. Une équipe de flics se retrouve le temps d'une expérience sensorielle futuriste en espérant remonter le fil d'une enquête qui leur a échappé. La manière de l'auteur de traiter ce thème est vraiment originale : une plongée dans les sensations olfactives et tout ce qu'elles font remonter à la surface.


Les doux parfums du cimetière de Jérôme Loubry

Ce texte ne fait que quelques pages mais il m'a beaucoup touchée. Une interprétation très poétique avec ce petit garçon qui vient faire la conversation à sa mère au cimetière et lui parle des différents visiteurs. Il les repère à leur odeur particulière. J'ai fini cette nouvelle avec une pointe de tristesse mais j'ai aimé les mots que Monsieur Gâteau puis Benoît adressent au jeune Pierre.


L’amour à mort de Chrystel Duchamp

Un nouvelle en trois temps : paradis / purgatoire / enfer, ou l'histoire d'un homme dont la vie bascule après une rupture.


Petit nouveau de Barbara Abel et Karine Giebel

Vassili se terre: ancien agent russe, il sait que la trahison a un prix et quand il se sent mal, on sait évidemment que l'heure de payer est arrivée. Quel plaisir de finir ce recueil avec cette nouvelle d'une quarantaine de pages dans laquelle les auteures nous font passer par toutes les émotions ! Inspirées par un fait réel, elles réussissent ici à accrocher le lecteur avec une galerie de personnages qui sont ou pourraient être impactés par cette exécution particulière... Une tension croissante tout au long de la lecture jusqu'aux derniers mots de la nouvelle !


Je remercie les éditions Belfond pour ce partenariat.


Présentation de l'éditeur:

L’angoisse à pleins poumons…
Barbara Abel, Franck Bouysse, Hervé Commère, Adeline Dieudonné, François-Xavier Dillard, Chrystel Duchamp, R. J. Ellory, Karine Giebel, Vincent Hauuy, Sophie Loubière, Jérôme Loubry, Dominique Maisons et Mo Malø. Ces auteurs prestigieux, maîtres incontestés du frisson, nous entraînent dans une exploration sensorielle inédite autour de l’odorat.
 
Douze nouvelles originales, singulières et surprenantes, pour autant de voyages olfactifs à la découverte de mondes connus ou futuristes, de personnages terrifiants ou terriblement humains ; douze expériences sensorielles qui vous marqueront durablement de leur effluve.
 
Retenez votre souffle et laissez vos sens vous guider dans le noir.

Commentaires

  1. J'espère bien le lire dès sa sortie en poche, histoire de retrouver bon nombre d'auteurices dont j'apprécie déjà l'univers (R.J. Ellory, Barbara Abel, Karine Giebel, etc.). Et tu m'as rendu curieuse, entre autres, de lire les nouvelles Happy world de François-Xavier Dillard et Les doux parfums du cimetière de Jérôme Loubry.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont maintenant modérés, on ne peut donc pas les visualiser instantanément, mais si vous avez bien appuyé sur PUBLIER, votre message apparaitra très prochainement!
Merci pour votre passage par ici !