Liquide inflammable

de Robert Bryndza



Après La fille sous la glace et Oiseau de nuit, voilà la troisième enquête d'Erika Foster.

J'étais ravie de retrouver cette héroïne, d'autant plus qu'elle a pris un peu le large depuis l'opus précédent et qu'on ne la retrouve pas ici avec ce sentiment d'être sous estimée par sa hiérarchie ou en confrontation avec Marsh. J'ai apprécié ce changement d'air, même si on ne tarde pas tout de même à voir débarquer Moss et Peterson (deux membres de son équipe avec lesquels j'avais beaucoup accroché) qui viendront la seconder dans cette nouvelle enquête.

Elle n'est pas au placard, mais n'est pas non plus très épanouie dans ce service des stups. Les enquêtes criminelles lui manquent, alors quand ses plongeurs remontent (en plus de la mallette qu'elle était venue chercher au fond d'un plan d'eau) les ossements d'une fillette disparue il y a 26 ans, elle fait tout pour s'emparer de l'affaire. Inutile d'intriguer pourtant car c'est un cadeau empoisonné, la précédente enquêtrice sur le coup y a laissé bien des plumes. Qu'importe pour notre héroïne, elle a décidé d'être celle qui apportera justice à Jessica!

Comme dans les deux précédents romans, le style de l'auteur est très agréable. Il rend les personnages humains et attachants, ouvre bien des pistes pour que le lecteur puisse cogiter, ficelle bien son enquête et laisse planer une certaine tension. Ici j'ai moins craint pour Erika que dans le précédent, mais je n'étais vraiment pas tranquille pour sa soeur et ses enfants!!
J'ai apprécié l'évolution de sa relation avec Peterson. Même si c'est pas après pas, elle avance dans son deuil et perd de moins en moins pied.
J'ai bien aimé aussi l'aspect Cold Case de cette affaire. Cela change des enquêtes de la Met, il n'y a pas cette urgence qu'on retrouve quand un serial killer sévit et le travail pour remonter le fil de la vérité est très différent. Il leur faut s'armer de patience et chercher les aiguilles dans les bottes de foin.

Un auteur, une héroïne et une équipe que j'ai vraiment plaisir à retrouver !



Présentation de l'éditeur:

Alors qu’elle sonde les profondeurs d’une vieille carrière inondée à la recherche d’une cargaison de drogue, l’inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d’enfant.
Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l’Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis.

Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière.
Mais entre la pression de sa hiérarchie, l’effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu’elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu’étonnantes… et dangereuses.

L’eau est un parfait tombeau. Et l’on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

Je remercie les éditions Belfond pour ce partenariat. 

Commentaires

  1. Je ne connais pas du tout. Il faut les lire dans l'ordre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela ne me semble pas forcément nécessaire même si l'héroïne évolue. Les enquêtes sont indépendantes.

      Supprimer
  2. mêmes question et remarque que Maggie. Les inspectrices restent finalement assez rares alors pourquoi pas…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, en tous cas j'ai bien accrochée avec elle!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !