Irezumi

de Akimitsu Takagi


Quatrième de couverture:

Tokyo, été 1947. Dans une salle de bains fermée à clef, on retrouve les membres d’une femme assassinée. Son buste – lequel était recouvert d’un magnifique irezumi, ce célèbre tatouage intégral pratiqué par les yakuzas qui transforme tout corps en œuvre d’art vivante – a disparu. Le cadavre est découvert par deux admirateurs de la victime : un professeur collectionneur de peaux tatouées et le naïf et amoureux Kenzô Matsushita. La police a deux autres meurtres sur les bras : le frère de la première victime, dont le corps était lui aussi recouvert d’un irezumi, retrouvé mort et écorché, et l’amant jaloux de la jeune femme, tué d’une balle dans la tête. Frustré par leur incapacité à résoudre ces affaires, Matsushita appelle à la rescousse Kyôsuke Kamisu, dit «le Génie». Seul ce surdoué charismatique et élégant peut démasquer le psychopathe arracheur de tatouages. 


Mon avis:

J'ai choisi de lire ce titre sur un conseil de Chloé que je remercie car c'est en effet un excellent polar! Publié au Japon en 1948 ce classique du polar nippon mérite grandement d'être connu en France!

L'action du roman se situe peu après la seconde guerre mondiale, un an environ après Hiroshima dans un japon dévasté par la guerre. On y fait la rencontre de différents personnages qui gravitent autour de l'univers du tatouage. Kinué, porteuse d'un magnifique Orochimaru, fille d'un illustre tatoueur et maudite par le choix de son motif, le Docteur Hayakawa, collectionneur de peaux tatouées et puis Kenzo qui tombe sous le charme ensorceleur de cette femme libre lors d'un concours.

J'ai beaucoup apprécié le début du roman qui prend le temps de nous introduire dans cette culture pour y comprendre l'importance de la représentation du tatouage. Il nécessite du temps, de l'argent et une résistance à la douleur hors norme, et malgré l'importance qu'il revêt dans la société il y est interdit et associé à des moeurs plus que douteuses.

L'auteur place les différents personnages pour que puisse se jouer le drame : "L'épouvantable prophétie du Dr Tatouage se révélerait pourtant juste. Une étrange affaire de meurtres tout droit sortis du monde de la sorcellerie était sur le point de s'ouvrir. Et la clef pour l'élucider, le secret pour venir à bout de cette magie noire se dissimulait dans les trois motifs interdits."
Il donne du piment au texte en théâtralisant ainsi l'action.

Le personnage de Kenzo est attachant. Il est le petit frère de l'inspecteur qui s'occupera de l'affaire des meurtres, et il a succombé au charme de la victime dont le tronc a disparu! Mais il est aussi passionné de romans policiers et il y a de nombreuses références à la littérature du genre. Il veut aider son frère dans la résolution mais l'intrigue ne se dénouera que grâce à l'intervention d'un authentique génie qui saura pointer du doigt les erreurs des enquêteurs et les pièges tendus par l'assassin.

L'assassin (ou l'auteur) se joue de nous en nous soumettant des problèmes insolubles comme celui de la pièce close. L'atmosphère de magie lié aux légendes qui entourent les tatouages joue également en sa faveur car on ne peut qu'entendre raisonner la terrible malédiction des trois sorciers : Jiraiya, Tsunade et Orochimaru.


Un excellent moment de lecture que je recommande à tous les amoureux du polar, tant pour la construction du roman que pour son intrigue et son dénouement!


"- Serpent, grenouille, limace?
- Le serpent engloutit la grenouille, la grenouille gobe la limace, la limace dissout le serpent. "

La Légende du Galant Jiraiya :

Jiraiya était le souverain d’un puissant clan de Kyushu. Après la ruine de son clan, il devient le chef d’une bande de voleurs chevaleresques et s’enfuit vers la province d'Echigo. Sur le mont Myōkō, une montagne au sud du Japon où l’on apprend la magie des crapauds, il rencontre un immortel qui l’initie à la magie, lui donnant le pouvoir de se transformer en crapaud. Il finit par retrouver Sarashina, l’homme responsable de la ruine de son clan, et le tue. Jiraiya rencontre ensuite Tsunade, une belle jeune femme qui maîtrise la magie des escargots, qu’il épouse. Un des serviteurs de Jiraiya, Yashagoro, jaloux et ensorcelé par un serpent, reçoit les pouvoirs de la magie des serpents. Il prend le nom d’Orochimaru et décide d’attaquer son ancien maître. Jiraiya et Tsunade luttent contre Orochimaru, mais ils sont empoisonnés par le venin du serpent et tombent inconscients. 



Je remercie les éditions Denoël pour ce partenariat.
Traduit par  Mathilde Tamae-Bouhon - Sortie: octobre 2016

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !