Six fourmis blanches

de Sandrine Collette


Quatrième de couverture:

Le mal rôde depuis toujours dans ces montagnes maudites. Parviendront-ils à lui échapper? Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le contemplant. À des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l’effort. Leur cordée a l’air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches… Lou l’ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c’est pour leur propre survie qu’ils vont devoir lutter.

Mon avis:

J'ai bien accroché avec ce roman. De prime abord il ne ressemble pas vraiment à un thriller, pourtant s'il est dans la collection Sueurs froides ce n'est pas pour rien et le lecteur s'en rend vite compte!

Le point de vue change presque à chaque chapitre. Tour à tour Mathias et Lou nous racontent leur histoire, jusqu'à ce qu'elles se croisent, vous vous en doutez!

Lui est un sacrificateur. Il a le don et porte sur ses épaules le poids des traditions ancestrales qui éloignent les mauvais esprits de cette montagne maudite. J'ai beaucoup apprécié son personnage, sa vision claire des autres, sa volonté. Il a une aura incroyable, a sacrifié sa vie à la montagne et aux esprits mais est prêt à tout pour ne pas la perdre (sa vie!).
Elle est paysagiste et a gagné avec son ami un trekking dans les sommets albanais enneigés! Des touristes emmenés sur les cimes pour faire l'ascension de leur vie.

Leurs vies vont basculer. Celle de Mathias qui va devoir fuir pour sa vie. Celle de Lou dont le groupe est plus que menacé par la tempête et qui va devoir apprendre à survivre.
Qu'on soit d'un côté ou de l'autre de l'histoire, le récit est haletant et la peur omniprésente. J'ai trouvé la système de narration très bien utilisé ici car les croyances de Mathias sont si présentes dans ses chapitres qu'on ne peut s'empêcher d'en trembler dans ceux de Lou alors que les phénomènes sont simplement météorologiques. Mais le lecteur sent que la montagne veut se venger, et il tremble alors que le guide rassure son groupe. La mort frappe bien sûr (c'est un thriller quand même) et les chemins de nos héros se croisent enfin!

Un thriller différent mais qui fait son effet! A découvrir!

Je remercie Célia Giglio et les éditions Denoël pour ce partenariat.
 Janvier 2015




Commentaires

  1. Je viens de finir Vent de cendres dont je m'apprête à écrire la chronique, premier roman que je lis de cette auteure ! J'ai été bien bluffé, même si j'ai trouvé des petits côtés déjà vu !. Celui dont tu nous parles à l'air plus soft, je le lirai sûrement un de ces 4 mais je dois réduire ma PAL avant !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !