La bibliothèque des coeurs cabossés

de Katarina Bivald


Quatrième de couverture:

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. 
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. 
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Mon avis:

Ce roman nous raconte les trois mois de vacances d'un jeune suédoise, on ne peut plus banale et insignifiante (de son point de vue en tout cas) qui a décidé de faire un break dans une petite ville paumée de l'Iowa: Broken Wheel. Elle pense retrouver une vieille dame, amoureuse comme elle des livres, avec qui elle correspond depuis un moment. Mais son Amy est décédée et elle se retrouve livrée à elle-même au milieu de nulle part.

Pour ce petit village mourant qui a déjà perdu tous ses commerces et son école, l'entraide et une certaine forme d'honneur face à la ville voisine (Hope) sont des valeurs importantes. Pour les habitants Sarah est l'invitée d'Amy et tous comptent bien la considérer comme telle. Elle est logée, nourrie, divertie et conduite sur commande...  Alors que personne ne comprend ce quelle peut bien faire ici, ignorant la monotonie de sa vie suédoise, elle suscite bien de l'intérêt dans cette petite communauté. Elle insuffle un peu de surprise, de curiosité puis de vie et de changement dans le coeur de tous les habitants.

J'ai été surprise de me laisser embarquer aussi facilement dans l'histoire car j'ai généralement assez de mal avec les personnages qui se dévalorisent. Mais ici c'est un peu différent. Ce n'est pas tant Sarah qui se dit banale mais l'éclairage que lui donne le roman qui en fait une fille inintéressante à tous points de vue. Mais quand elle décide d'apporter quelque chose en retour à cette ville, le regard change peu à peu. Celui qu'elle pose sur elle même car elle ose enfin, fonce tête baissée dans le projet de cette librairie sans penser à l'avenir. Et aussi celui que posent les gens sur elle, car elle découvre l'effet que ça fait d'être appréciée, attendue.

Amy reste très présente dans le roman, malgré sa disparition prématurée. En effet, sa place est encore vive dans la coeur des habitants, notamment de "ses jeunes" Tom et Andy et de son cher ami John, ainsi que dans les pensées de Sarah qui veut rester fidèle à ses souhaits. Les chapitres alternent avec les courriers que la vieille dame a adressés à Sarah, nous aidant à comprendre tout ce que Sarah sait et perçoit déjà de la vie dans ce village américain.

Les personnages sont attachants. Tom, bien sûr, conscient des difficultés de la vie dans cette bourgade sur le déclin, qui tente de résister, mais les autres aussi prêts à tout pour adopter Sarah définitivement!  
La vie reprend ses droits, les sentiments se réveillent, se révèlent et s'affolent parfois...

J'ai apprécié les nombreuses références littéraires, la vie que Sarah réussit à trouver par le biais de la littérature alors que rien dans sa vie d'avant ne lui a paru vraiment valoir le coup, et le désir qu'elle a de permettre à chacun de s'ouvrir avec l'accès aux livres. Du coup, mêmes les mégères, colporteuses de cancans n'ont pas l'air bien méchantes. Et si on imagine la dureté que peuvent avoir certaines rumeurs dans ces campagnes reculées et les efforts de chacun pour" avoir l'air de", il y a comme un vent de changement dans le coeur de tous les habitants. Et ça fait du bien!


Un très bon moment de lecture!


Je remercie Célia Giglio et les éditions Denoël pour ce partenariat.
Traduit par Carine Bruy - Janvier 2015



Commentaires

  1. Un petit livre très sympathique, j'ai vraiment passé un excellent moment :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est agréable de se laisser porter comme ça!

      Supprimer
  2. j'ai vraiment envie de le lire !!! Comme tu en parles si bien, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été surprise moi même de me laisser emporter comme ça!

      Supprimer
  3. J'ai hâte de pouvoir me l'acheter et le dévorerai immédiatement! J'adoooooore la couverture!

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que je tourne autour depuis un moment, je ne sais si tu l'as lu mais ça me rappelle un peu le cercle littéraire des amateurs d' épluchures de patates ! Je suis bien tentée ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai lu, et comme ce n'est pas épistolaire et qu'il n'y a pas cette énigme, je ne retrouve pas l'ambiance. C'est différent mais très agréable également à lire!

      Supprimer
  5. Je l'ai lu il y a un petit mois maintenant si ma mémoire est bonne, et ce fut un moment de lecture extraordinaire. Toutes ces références littéraires et ces personnages attachants, dans cette petite ville intimiste, pas si perdue que cela finalement ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'en garde un souvenir très agréable encore…

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé ce livre ! J'étais même rentrée en contact avec l'auteure...
    J'en ferai un petit article prochainement :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh mince j'ai dû rater ton billet... je vais aller voir ça!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !