Immortelle randonnée

de Jean-Christophe Rufin



Quatrième de couverture:

Jean-Chistophe Rufin a suivi à pieds, sur plus de 800 km, le "Chemin du Nord" jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. Beaucoup moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins, cet itinéraire longe les côtes basque et cantabrique puis traverse les montagnes sauvages des Asturies et de Galice.
"Chaque fois que l'on m’a posé la question « Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?», j’ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l'ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s'y engager ? On est parti, voila tout."


Mon avis:

Je referme ce livre avec l'agréable sensation d'avoir fait une belle promenade. Je suis surprise car même si j'étais intriguée, je ne m'attendais pas à passer autant de plaisir à suivre cette randonnée particulière, ce voyage à l'intérieur de soi qu'est le chemin de Compostelle.

C'est mon premier roman de Rufin. J'ai entendu beaucoup d'éloges sur Rouge Brésil, un très beau voyage de ma mère avec Jacques Coeur mais ses Causes perdues (qui viennent je ne sais d'où?) sont encore en attente sur mes étagères... Je découvre ici son style, proche du lecteur, complice et à la fois fin et réfléchi. On est loin du carnet de voyage, pourtant chaque étape de cette aventure nous est contée. On comprend la transformation qui s'opère en lui au cours de cette marche, on découvre avec plaisir les règles secrètes de ces pèlerins, ainsi que la beauté et les épreuves qui les attendent en cours de route.
Plus qu'une introspection et qu'un chemin personnel qui touche à la foi et à notre conception du monde, l'auteur nous offre également un voyage qui se partage, un de ceux qu'on peut lire au travers du regard de l'autre, et si je ne me vois pas prendre la route vers Compostelle, je dois dire que j'ai apprécié ce voyage aux côtés de Rufin!

"A mesure que la vie vous façonne, vous leste de responsabilités et d'expériences, il paraît de plus en plus impossible de devenir un autre, de quitter le pesant costume qu'ont taillé pour vous vos engagements, vos réussites et vos erreurs. Le Chemin, lui, accomplit ce miracle."
"Le bonheur du chemin est fait de ces instants qu'ignoreront toujours ceux qui roulent à grande vitesse, là-haut, sur la chaussée sans obstacle du présent."
"Pour le dire d'une formule qui n'est plaisante qu'en apparence: en partant pour Saint-Jacques, je ne cherchais rien et je l'ai trouvé."

Je remercie Anna Grinsnir et les éditions Folio pour ce partenariat!

Commentaires

  1. Ah ça a l'air chouette ! :) J'avais lu le Coelho qui parlait de Compostelle, les histoires de pèlerinage me fascinent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il devrait vraiment te plaire, il est très bien écrit et on fait presque le voyage à ses côtés!!!

      Supprimer
  2. Il va falloir que je découvre une jour cet auteur ! ce livre là pourrait bien me plaire à en lire ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mon premier Rufin, ça me parait un bon premier livre pour approcher cet auteur!

      Supprimer
  3. Il faut que je le lise mais je ne sais pas quand, dans tous les cas, j'ai lu beaucoup d'avis positifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne me le suis pas encore procuré, ma PAL est tellement importante que je fais une pause ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !