Cinquante nuances de Grey

de E.L. James

Quatrième de couverture:

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.
Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…


Mon avis:

Et bien à la lecture de ce roman, je me retrouve très bien dans un billet de Didikari que j'avais lu il y a un moment, un billet très critique mais qui m'avait quand même donné envie de le lire.

Je l'ai lu très rapidement et avec plaisir, oui, c'est vrai que j'avais envie de connaître la suite. Le scénario est on ne peut plus nunuche mais l'histoire d'amour entre la jeune fille bien sous tous rapports et le mauvais garçon marche à tous les coups... (Surtout quand il est riche, incroyablement beau et ne veut qu'elle !) Elle pense pouvoir le changer, il a ses blessures, et ils s'aiment!!! Ils se tournent autour...

C'est donc presque le même émoi qui s'est emparé de moi qu'à ma lecture d'Orgueil et Préjugés... mais sans aucun talent dans l'écriture, l'effet n'est pas le même, c'est sûr!!! (Placer Jane Austen dans un billet sur 50 nuances, il fallait oser!!)

Alors bien sûr ici c'est dans ses préférences sexuelles que Christian sort du cadre, mais les scènes de sexe ne sont pas du tout écrites avec plus de talent que les autres! Il y en a beaucoup, toujours très courtes, avec un vocabulaire on ne peut plus réduit!

J'ai l'impression d'avoir lu des scènes d'amour beaucoup plus évocatrices, sensuelles ou torrides en quelques lignes grâce à un choix de mots subtils qui placent une ambiance, un décor...
Ici, il est beau, vraiment très beau et il sent bon le savon (si, si!). Elle est canon mais vierge et jouit sur commande... Tout un programme!

Bon, je vais m'arrêter là. Si vous ne l'avez pas, inutile de l'acheter, par contre, s'il est dans vos PAL ou à portée de main, c'est un moment de détente sympa. Je n'avais aucune attente et j'ai passé un bon moment malgré tous ces défauts! Pourquoi pas vous!!!


Commentaires

  1. alors tu vois bien...pourquoi je vais perdre mon temps...(à mon âge, il est précieux!) à les lire si c' est "nunuche"...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne pense pas que ça soit un livre pour moi. Je me suis déjà essayée à Beautiful Bastard et je n'ai pas pu le finir. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon ben moi je ne vais pas tenter beautiful bastard alors!!!

      Supprimer
  3. Je le lirai à l'occasion (histoire d'apprendre des choses : doux espoir de mon A)

    RépondreSupprimer
  4. Nunuche: c'est le mot!!! Je suis tout à fait d'accord avec l'avis. J'ai lu les trois car finalement on se prend au jeu, on a envie de savoir la suite. Le tout retombe comme un soufflé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de finir le 3 et en effet, pareil pour moi!

      Supprimer
  5. J'ai été surprise par ce livre, tellement de monde n'avait pas accroché que j'étais réticente mais finalement j'ai passé un bon moment. Je ne regrette pas de l'avoir sortie de ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que les deux autres te plairont aussi!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !