Surface

d'Olivier Norek


J'ai découvert cet auteur cette année avec Entre deux mondes pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur et j'étais donc vraiment ravie de recevoir ce roman pour mon anniversaire (merci Jess!).

Le roman démarre en trombe avec une intervention qui tourne mal. Notre héroïne Noémie se prend une balle en pleine tête et y laisse la moitié d'elle même. Malgré une équipe soudée autour d'elle, son copain/collègue n'assure pas du tout, et la réaction de sa direction est à pleurer.
Elle se retrouve dans un coin paumé de province avec toute une image d'elle comme femme et comme flic à reconstruire.
Heureusement elle a à ses côtés un psy qui l'épaule bien (et nous permet par moment de faire retomber un peu la pression) et une équipe sur place qui l'accueille drôlement bien. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a fait évoluer Noémie, ses coups de gueule, ses erreurs, sa carapace qui se fendille, sa confiance en elle qu'elle retrouve peu à peu. Bon forcément, j'ai craqué aussi pour ce beau plongeur qui voit au delà des apparences et nous offre à la fois des moments de tension, des situations embarrassantes et des échanges qui redonnent un peu le sourire.

Sur place bien sûr un corps fait surface et No va sortir les grands moyens pour élucider cette affaire qui fait remonter tous les fantômes de ce village. Une belle idée d'enquête avec ce village englouti et ses enfants disparus. On sent bien que les villageois sont liés par de sombres secrets et on craint le pire.

Une histoire originale et prenante, des personnages attachants, du suspense et du rythme. Encore un très bon moment de lecture avec cet auteur, il va falloir que je découvre maintenant ses romans mettant en scène Victor Coste!


Présentation de l'éditeur:

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture. 
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier... Comment se reconstruire dans de telles conditions ? 
Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier...

Commentaires

  1. Bonsoir Piplo, un roman qui se lit bien même si j'ai préféré les premiers d'Olivier Norek comme Code 93 ou Surtensions. J'ai encore "Entre deux mondes" à lire. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis encore remuée par ma lecture d'entre deux mondes! J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi!

      Supprimer
  2. Un auteur que je me suis promis de découvrir. Il est populaire et je me dis que ce ne doit pas être pour rien :)

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, j'ai beaucoup aimé le début qui démarre vraiment en trombe et qui propose une héroïne brisée physiquement mais surtout mentalement. Son évolution psychologique est très intéressante ! Enfin, je te rejoins sur le fait que cette enquête fut prenante ! On demanderait même une suite !^^ (En revanche, je n'ai pas accroché avec Coste... J'espère que tu apprécieras plus que moi. Bonne future lecture !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu n'as pas accroché avec le héros ou tu n'as pas trop aimé les romans avec lui comme enquêteur?

      Supprimer
    2. Les enquêtes ne m'ont pas spécialement plu... De plus, Coste est assez l'archétype du flic intelligent mais avec des problèmes relationnels/de couple. Je commence à me lasser de ce type de personnage.

      Supprimer
    3. Merci pour ta réponse, j'espère que j'accrocherai!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !