La horde du contrevent

 d'Alain Damasio


Je ne lis pas souvent de SF, pourtant mes rares incursions dans ce genre ont quasiment toutes été de très belles lectures. Un ami m'a conseillé celui-ci et je suis enchantée d'avoir suivi son conseil!

 
Lors des premières pages, j'ai eu peur de me sentir un peu comme dans ces romans qui utilisent beaucoup de termes techniques de navigation, sauf que là, dans ce monde dont les codes, le langage et les repères sont différents du notre, c'est normal de ne pas connaitre le vocabulaire. Je n'ai donc pas eu vraiment l'impression que l'auteur parlait pour des initiés,  mais plutôt que je n'allais pas tarder à m'y faire moi aussi. 

J'ai fait beaucoup de retours au codage et à la présentation des personnages les 20 premières pages mais c'est devenu assez vite plus fluide, et j'ai apprécié les dessins / caractères avec le positionnement de la horde. Le furvent est ensuite passé et après ce baptême du vent (pour moi, pas pour eux), j'ai découvert avec plaisir les personnages en dehors du contexte du contre-vent.

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai été aussi prise dans cette histoire mais ça m'a vraiment plu. Une sensation qui vous prend à l'intérieur et qui vous dépasse. Le récit et le contexte sont très rudes, primaires, même violents et pourtant j'ai trouvé beaucoup de poésie dans ces pages. Ce voyage dans un univers complètement inconnu m'a emporté. Plus qu'un dépaysement, c'est tout un univers qui s'ouvre avec des valeurs différentes et une autre forme de vie, d'humanité qui résonne avec celle qu'on connait. 

J'ai beaucoup aimé aussi la musicalité du texte, entre ce vent omniprésent sous toutes ses formes et ses différentes voix qui agrémentent le récit. J'ai aimé ce qui se dégage des pages en force comme en finesse. Ce qui peut se comprendre derrière ce qui n'est pas compréhensible.

Et puis une belle fin qui m'a fait penser à Rolland, mon pistolero, et à sa quête... mais toutes mes lectures ne me ramènent-elles pas à lui?

Merci beaucoup Fawzi pour cette belle découverte!

Présentation de l'éditeur:

Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu'un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s'y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d'eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu'en Extrême-Aval ait été formé un bloc d'élite d'une vingtaine d'enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueules, leur vie durant, le vent jusqu'à sa source, à ce jour jamais atteinte : l'Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m'appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l'éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l'azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l'ultime.

Commentaires

  1. C'est une lecture qui me fait très envie qui me fait cependant un peu peur car c'est un genre dont je n'ai pas l'habitude.
    En tout cas je te remercie pour ce super retour qui me motive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage ici ! Je lis peu de SF aussi et j'ai adoré ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont maintenant modérés, on ne peut donc pas les visualiser instantanément, mais si vous avez bien appuyé sur PUBLIER, votre message apparaitra très prochainement!
Merci pour votre passage par ici !