Fausse piste

 de James Crumley

Ce roman est la première enquête de Milo Milodragovitch. C'est le billet de Joëlle qui m'a donné très envie de le découvrir et je remercie Raphaëlle qui m'a accompagnée dans cette lecture!

La préface de Caryl Ferey est alléchante et m'a donné envie de découvrir cet univers.
Notre personnage principal est loin du héros de polar fin limier. Il baigne dans l'alcool et nous apparait clairement comme un raté. Il ne peut refuser l'affaire proposée par Helen quand elle se présente dans son bureau, parce qu'il est sans le sou mais surtout parce qu'un entretien a suffi pour qu'elle lui fasse complètement tourner la tête !

J'ai eu du mal à entrer dans l'enquête, certainement en partie parce que notre héros n'y croit pas vraiment non plus. J'ai eu davantage l'impression de suivre ses errances que de mener une enquête pour comprendre les raisons de la mort de Duffy. 

Au milieu de l'ivrognerie qui imbibe chaque ligne du roman il y a tout de même certaines choses qui m'ont touchée, comme les références à son enfance, sa recherche perpétuelle de ses souvenirs heureux. Il y a une certaine nostalgie qui émane de ses rapports avec son père et ses amis, des liens forts qu'il a créés avec chacun d'entre eux et bien qu'il les décrive clairement comme des alcooliques invétérés, il revient régulièrement sur les leçons de vie qu'il en a tiré! Mais cela ne l'a pas empêché de finir lui aussi dans le caniveau et d'accorder peu de valeur à sa propre vie.
Un avis mitigé donc, car si j'ai aimé certaines choses, j'ai quand même eu l'impression de passer à côté...

 

Présentation de l'éditeur:

Quand on est pauvre avec un héritage bloqué par testament jusqu’à l’âge de cinquante-trois ans et que l’on vient de perdre l’essentiel de son gagne-pain quotidien, on ne crache plus dans la soupe. Milo Milodragovitch, rejeton maudit de ce qui fut une famille importante de Meriwether (Montana), ne peut qu’accepter l’offre d’Helen Duffy. Retrouver un frère innocent, gentil garçon, raisonnablement de gauche et passionné d’armes à feu, disparu dans un incendie, n’est pas si compliqué. Surtout si la demande émane d’une femme à ce point démunie qu’elle en devient troublante. Le vice, la haine et la violence ne sont pourtant pas loin. La laideur cache son jeu et les morts s’amoncellent. Qui ment et pour quelles raisons ? À coucher avec ses clients, Milo ne verra que trop tard ce qu’il avait sous le nez…


Commentaires

Publier un commentaire

Les commentaires sont maintenant modérés, on ne peut donc pas les visualiser instantanément, mais si vous avez bien appuyé sur PUBLIER, votre message apparaitra très prochainement!
Merci pour votre passage par ici !