Serial killeuse

de C. J. Skuze


Malgré ses 530 pages, ce roman se lit très facilement, il est léger, drôle et original et son humour ne manque pas de faire grincer des dents.
L'idée de l'auteur et de nous faire lire le journal intime d'un personnage peu commun! En effet l'héroïne est une célébrité locale car elle a miraculeusement survécu à un massacre alors qu'elle était toute petite. Pas sans séquelles malheureusement car ses facultés de compassion, d'empathie, de perception de la souffrance, de tolérance à la frustration ne se sont pas du tout développées normalement. Et oui, c'est bien le journal intime d'une tueuse en série (le titre nous aura renseigné la dessus) qui se fond dans la vie derrière le masque d'une jeune fille bien sous tout rapport.
Page après page, on voit à quel prix tient son masque et qui doit faire les frais de ses "décompressions". On pourrait la considérer comme une justicière compte tenu du profil de ses victimes. Mais la plongée dans son quotidien et les souvenirs qu'elle ébauche sur son père et sa famille ne laissent pas de place au doute! C'est bel et bien une psychopathe!

Malgré cet humour noir et cette légèreté, je n'ai pas vraiment accroché à cause de la forme. Ma lecture de la saga Bridget Jones n'avait pas été concluante, et j'ai retrouvé ici les même écueils: passages en italiques sans intérêt (en tout cas ne servant pas du tout mon intérêt!), monologues interminables sur des situations quelconques, dialogues creux retranscrits intégralement... J'ai souri à de nombreuses reprises sur de bonnes formulations ou sur le double sens de certains passages, mais j'avais souvent l'impression que la narratrice parlait trop fort, faisait trop de bruit et j'avais envie qu'elle se taise!


Présentation de l'éditeur:


Vous pensez que Rhiannon est simplement cette jeune assistante éditoriale, un peu terne et effacée, pas bien jolie, celle que personne ne remarque au bureau? Souvenez-vous, elle a fait la une des journaux il y a une vingtaine d’années : cette enfant, seule survivante d’un massacre chez sa nourrice, c’était elle! Toutes les télés en ont parlé et ont diffusé les images de cette gosse terrifiée par plusieurs jours de séquestration. Depuis, Rhiannon a grandi, s’est «reconstruite», comme on dit : un job, un petit copain, des amis qui parlent mariage et fringues, tout semble normal. Mais le soir, Rhiannon n’est plus la même : elle écume les sites de rencontres sur Internet, se balade dans les coins malfamés de la ville, drague certains types louches. Et, secrètement, elle fait des listes de «gens à tuer» : depuis le caissier de Lidl qui l’a fait attendre, jusqu’au chauffard qui a failli la renverser, tous ne méritent qu’une chose : sa vengeance. Vous croyez qu’elle plaisante, vous avez tort!


Je remercie les éditions Denoël pour ce partenariat.

Sortie: 1 mars 2018 - Traduit par Diniz Galhos

Commentaires

  1. Je n'ai encore jamais lu cette auteure et apparemment je ne loupe pas grand chose. ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !