Un homme seul

d'Antonio Manzini


Mon avis:

J'avais accroché avec cet auteur et son héros Rocco Schiavone lors de sa troisième aventure Maudit printemps. On retrouve nos personnages juste après la fin de celui-ci et on replonge rapidement dans les enjeux qui s'y sont joués tant dans la vie personnelle de Rocco (puisqu'il finit sur la mort tragique d'une amie assassinée chez lui à sa place) que dans l'enquête menée (on retrouve Chiara, ses parents, Max...) Cela aurait-il parasité ma lecture si je n'avais pas lu Maudit printemps? Peut-être, mais la quatrième de couverture replace bien le contexte (pour ceux qui laissent en tous cas).

J'étais ravie de retrouver notre héros et son équipe. Le duo d'incompétents m'a fait sourire (leur tâche occupationnelle sera d'ailleurs capitale) et les attentions d'Italo et de Cateri montrent toute l'importance que le sous-préfet a pris malgré lui à Aoste. Ses relations aux supérieurs semblent d'ailleurs apaisées. Il ne semble même plus nostalgique.
C'est à l'intérieur que cela bout malgré le calme apparent. Pas de détresse mais une froide détermination à faire payer les coupables.
J'ai beaucoup apprécié d'en découvrir un peu plus sur l'autre vie de Rocco (Furio, Seb...) et je réalise que je dois lire les deux premiers pour certainement mieux comprendre encore ce personnage.

Dans cette enquête on cherche à savoir qui a assassiné en prison le commanditaire de l'enlèvement de Chiara alors que Rocco cherche en parallèle qui lui en veut à mort?

J'ai apprécié le personnage de Tatiana, son entourage,  et l'image qu'elle nous donne de celui qui aurait pu n'être à nos yeux qu'un simple complice à abattre.
J'en ai appris enfin davantage également sur la mort de sa femme, et même si on pouvait se douter des circonstances du drame, j'ai été touchée par ce qui se joue dans la vie de Rocco, son lien à elle, son souvenir. En effet Marina reste très présente dans son quotidien puisque le sous préfet parle avec elle. Mais ici quelque chose bouge car elle décide de ne pas le suivre ...

Une bonne lecture, qui donne du sens au tome précédent et fait attendre le prochain avec impatience !

Présentation de l'éditeur:

Depuis qu'Adele, la fiancée de son meilleur ami, a été assassinée par erreur, l'inénarrable Rocco Schiavone ne croit plus en rien et s'isole dans une pension sordide. Il décide malgré tout de retrouver l'assassin de la jeune femme et se met à passer en revue tous ceux qui pourraient lui en vouloir : entre Stefania Zaccaria, qu'il a arrêtée pour proxénétisme, et Antonio Biga, malfrat septuagénaire à la retraite, la liste des candidats est longue. 
En parallèle, Rocco poursuit son enquête sur la famille Turrini, tous corrompus jusqu'à l'os. Rocco pense qu'ils sont les relais locaux de la 'ndrangheta, la mafia calabraise, visiblement bien implantée dans le Val d'Aoste. Rocco parviendra-t-il à aller au bout de sa traque effrénée ? Trouvera-t-il le meurtrier d'Adele ? Et surtout, Rocco ne commencerait-il pas à aimer cet Aoste froid et inhospitalier qu'il prend tant de plaisir à critiquer ?


Je remercie les éditions Denoël pour ce partenariat.
Traduit par Samuel Sfez - Sortie: 15 février 2018

Commentaires

  1. hiiiii!!!! Je suis fan ! Je viens de m'acheter Maudit printemps en poche ! Contente de voir qu'il m'en reste un 4eme. Dans les précédents tomes, on apprend pas grand chose de la vie à Rome de Rocco. J'espère qu'il y a quand même un autre intérêt que les personnages dans ce dernier opus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui bien sûr mais l'enquête n'est pas vraiment indépendante non plus...

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu le premier tome de cette série policière, mais tu me donne bien envie de m'y intéresser de plus près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un rythme et des personnages très sympas! (mais je n'ai pas lu les deux premiers!)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !