Seras-tu là?

de Guillaume Musso



Mon avis:

Je n'étais pas dans les meilleures dispositions pour lire ce roman puisque j'avais été déçue par mes dernières lectures de l'auteur. Mais je savais que cette lecture serait facile et après des lectures plus intenses, j'aime bien parfois faire retomber la pression! J'ai donc pioché celui-ci dans mes livres prêtés!

Dès les premières lignes, on retrouve la trame habituelle des romans de Musso. Pas de grande surprise donc ni sur la forme, ni sur les personnages.
Un médecin américain de 60 ans va pouvoir l'espace de quelques courts échanges entrer en contact avec lui même, 30 ans plus tôt.
L'idée est intéressante même si on ne part pas dans les conséquences dramatiques d'une modification du passé (bien que ce soit abordé, Doc peut se rassurer, pas de faille spatio temporelle ici!!)
Ce qui m'a finalement très agréablement surprise, c'est de renouer avec l'aspect psychologique que j'ai beaucoup apprécié dans certains romans de l'auteur. Et même si c'est ici par le biais de petite pilules, c'est bel et bien d'une réconciliation avec soi-même, d'un retour à la vie dont il s'agit.
J'ai été émue et touchée par ce personnage et les situations de face à face qui évoluent. Chacun des deux Eliott parle de son double. Mais ils sont bien à chaque fois face à eux-même.

Une agréable surprise donc!

Présentation de l'éditeur:

Et si l'on nous donnait la chance de revenir en arrière ? Elliott, médecin réputé, père comblé, ne s'est jamais consolé de la disparition d'Ilena, la femme qu'il aimait, morte il y a trente ans. Un jour, par une circonstance extraordinaire, il est ramené dans le passé et rencontre le jeune homme qu'il était alors. Les années 1970 battent leur plein à San Francisco, Elliott est un jeune médecin passionné et plein d'ambition. Fera-t-il cette fois le geste décisif qui pourrait sauver Ilena ? Saura-t-il modifier son implacable destin ?

Commentaires

  1. Je n'ai pas lu beaucoup de Musso mais celui ci m'avait bien plu, une bonne petite lecture divertissante ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !