Juste après la vague

de Sandrine Collette




Mon avis:

Si vous n'avez encore jamais eu l'occasion de lire cette auteure, il faut absolument y remédier!
Alors que ses premiers romans comme Des noeuds d'aciers ou Six fourmis banches s'adressaient plus à des adeptes de thrillers, je trouve que dans ses trois derniers (Il reste la poussière, les larmes noires de la terre et celui-ci), elle sort très largement des codes du roman noir. Certes, ils ne se retrouvent pas dans la collection sueurs froides par hasard et le lecteur a tout de même son lot de frissons! Mais on plonge dans des univers très différents, au coeur de cellules familiales atypiques, avec une ambiance et des couleurs particulières. Ici encore son écriture m'a emportée!

Nos héros sont une famille nombreuse. Ils ont échappé de peu au raz de marée qui a détruit toute la côte jusqu'à leur colline. L'eau continue de monter et il leur faut partir. Mais il n'y a pas 9 places sur leur modeste barque... Un choix inhumain à faire, qui sera pourtant fait. Peut-il être accepté? Peut-il être compris?
J'ai beaucoup aimé la manière dont est décrite cette famille, avec ces différences qui se sont invitées au coeur de la fratrie, mais surtout la force et la faiblesse qui va surgir de part et d'autre face à l'adversité.  On suit plusieurs points de vue puisqu'ils se séparent. On tremble pour les uns, puis pour les autres. Ils nous paraissent si seuls, si loin de tout.

J'ai vibré à la lecture de ce roman, à cause de deux sensations très différentes qui étaient pourtant sans cesse mêlées. D'un côté l'impression d'une force familiale qui peut tout dépasser, de la réalité de ce lien indéfectible malgré la distance et la peur. Ce qu'on ne serait plus capable de faire pour soi, on est capable de continuer à le faire pour les autres. De l'autre l'impression qu'on ne pourra rien endurer de plus, que les limites ont été dépassées, que rien de plus ne pourra être toléré sans sombrer dans la folie.
L'auteur ne nous épargne pas. Heureusement, l'alternance des points de vue nous permet de respirer, de reprendre un peu d'air et de continuer nous aussi à garder espoir.
Encore un très beau roman.

Présentation de l'éditeur:

Une petite barque, seule sur l’océan en furie. 
Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots. 
Un combat inouï pour la survie d’une famille. 
Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île. 
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants. 
Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l’amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille.



Je remercie les éditions Denoël pour ce partenariat.
Sortie: 18 janvier 2018

Commentaires

  1. J’aime beaucoup Sandrine Collette, et j’en compte bien lire ce roman 🌹

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nul doute que tu tombes sous le charme. Je sais que tu adores cette auteure!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. IL est vraiment bon! Collette a vraiment beaucoup de talent!!

      Supprimer
  3. Je ne connais pas l'autrice, mais j'en ai entendu beaucoup de bien. Je suis assez tentée par ce roman et ses choix impossibles, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Collette vaut vraiment le détour, j'espère que tu auras l'occasion de la découvrir bientôt!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !