Celle que vous croyez

de Camille Laurens


Mon avis:

J'ai été surprise par le contenu de ce roman car la quatrième de couverture m'avait donné l'impression d'un tout autre type de texte. On est loin d'un contenu léger et c'est une réflexion sur le statut de la femme dans notre société qui se dégage de cette oeuvre.

J'ai d'abord eu du mal à entrer dedans car les premières pages sont une retranscription d'un document audio (déposition). L'absence de ponctuation m'a gênée dans ce prologue.
La narration du roman est morcelée, chaque passage ou récit s'emboîtant finalement dans le suivant pour lui permettre de révéler autre chose. En effet, on part d'une déposition, puis on assiste à des séances chez un thérapeute. Claire y analyse ce qui l'a amenée là où elle en est, le prix de son statut de femme. C'est ensuite son psy qui est auditionné par ses pairs, et finalement dans la partie suivante, une dénommée Camille correspond avec son éditeur pour le convaincre de l'authenticité de son texte. Bien sûr Camille fait déjà partie du récit de Claire, et Claire est dans celui de Camille mais tout n'est pas si simple ...

On pourrait s'y perdre mais avec ce zoom arrière c'est tout autre chose qui se dégage à la lecture. La détresse de Claire face à son statut impossible pour elle à assumer de femme qui avance en âge. Sur le déclin, périmée, inexistante, invisible. Les mots sont crus, mais ses expériences ne peuvent que résonner : c'est bien l'image qui est véhiculée dans notre société. Oui "Va mourir !" aurait fait un très bon titre ! J'ai été touchée dans beaucoup de romans dans lesquels se dégageait cette notion de fardeau, le poids de naître fille dans de nombreuses cultures. Ici, s'ajoute la dimension de l'âge et de la péremption. Un texte très intéressant qui donne à réfléchir sur le sexisme ordinaire et ses conséquences au quotidien.

Présentation de l'éditeur:

Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n'est pas la vôtre, hélas. C'est pourtant de ce double fictif que Christophe - pseudo Kiss Chris - va tomber amoureux. 

Je remercie les éditions Folio pour ce partenariat!

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !