Nuit mère

de Kurt Vonnegut


Quatrième de couverture :

“Je suis américain de naissance, nazi de réputation et apatride par inclination.” Ainsi s’ouvrent les confessions de Howard W. Campbell Jr. qui attend d’être jugé pour crimes de guerre dans une cellule de Jérusalem. Ce dramaturge exilé en Allemagne est connu pour avoir été le propagandiste de radio le plus zélé du régime nazi. Mais il clame aujourd’hui son innocence et prétend n’avoir été qu’un agent infiltré au service des Alliés. Il lui reste désormais peu de temps pour se disculper et sauver sa peau.


Mon avis:

J'ai fait une belle découverte avec ce roman surprenant.
Pour commencer, j'ai apprécié la mise en route de l'auteur. Celui-ci nous dit n'avoir fait que recueillir le manuscrit de Howard W. Campbell Jr., reprenant seulement certains passages pour en permettre l'édition. Le cadre qu'il pose nous éloigne d'emblée de la fiction. C'est donc bel et bien cet homme qui nous livre ici son histoire. Témoignage, récit autobiographique ou dossier constitué en vue de sa défense? Notre narrateur est emprisonné en Israël dans l'attente de son jugement pour crime de guerre et il met par écrit tous les éléments nous permettant de comprendre comment il en est arrivé là.
Contrairement à ce qui est noté dans la quatrième de couverture, je n'ai pas eu le sentiment qu'il clamait son innocence, mais plutôt qu'il tenait à fournir tous les détails, assumant le rôle clef qu'il a eu dans la propagande nazie même si ce n'était qu'en tant qu'espion infiltré.

Ce roman est très intéressant car derrière une plume dynamique et agréable, avec même quelques tournures poétiques, il ouvre divers champs de réflexion.
Le poids des mots pour commencer. Cet homme n'a jamais tué personne (enfin, pas pendant la guerre) et va être jugé au même titre que les responsables de milliers de morts. Il ne diminue à aucun moment la portée de ses actes, bien au contraire, et on prend la pleine mesure des répercussions de ses passages radiophoniques bien au delà des frontières.
La notion de choix ensuite. Lorsqu'il raconte sa première rencontre avec l'agent qui l'a recruté, on a l'impression qu'il doit faire un choix. Ce n'est pourtant pas réellement le cas. Certes il nous parait loin de l'homme qui sert son pays au prix de tous les sacrifices, cette couverture lui permettant de vivre sa vie culturelle et son amour passionnément. Il va pourtant être l'espion le plus utile de cette guerre.

J'ai beaucoup apprécié ce personnage et le regard qu'il porte sur la vie et les gens qui l'entourent, porté par l'amour d'une vie, acceptant qu'il n'y ait rien à gagner pour lui au terme de ce marché, et aspirant finalement à ce jugement des hommes.

Merci à Joëlle de m'avoir proposé cette lecture ainsi qu'au forum Partage Lecture et aux éditions Gallmeister.

Commentaires

  1. Un livre que je ne connaissais pas, merci pour la découverte :)
    Je pense que je le lirai.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !