Carnets noirs

de Stephen King


Quatrième de couverture:

En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s'emparer de sa fortune, mais, surtout, de ses précieux carnets de notes.
Le bonheur dans le crime ? C'est compter sans les mauvais tours du destin... et la perspicacité du détective Bill Hodges.
 

Mon avis:

J'avais aimé retrouver King dans un style un peu différent avec Mr Mercedes et j'ai eu à nouveau beaucoup de plaisir à replonger aux cotés de l'étrange équipe de Hodges dans ce roman.

Premier lien dès le début du roman. Certes on fait un saut dans le passé auprès d'un auteur à succès, assassiné par le fan de son héros Jimmy Gold et il emporte en partant les précieux carnets noirs de l'écrivain retraité, qui n'écrivait plus que pour lui.
Mais en parallèle on suit Pete, qui est un des dommages collatéraux de Mr Mercedes. J'étais surprise de voir ce père se rendre à une foire de l'emploi... je lisais en me disant "non..." et alors qu'il jette un regard sur cette jeune mère avec son bébé, cet homme qui lui offre son sac de couchage, mes dents grincent. Quel sadisme de nous faire vivre cette scène encore une fois!

J'ai apprécié ce premier parallèle, et s'il faut un bon moment avant que notre Bill Hodges vienne donner un coup de main, j'ai beaucoup aimé cette première partie dans laquelle on sent avec horreur  toutes les pièces se mettre en place. Pete qui trouve ce trésor et offre une seconde chance à sa famille. Même s'il estime les carnets à leur juste valeur en découvrant la richesse de ces romans inédits, on sait quel prix il risque de payer et connaissant King, on grince déjà des dents. Mais l'auteur ne nous épargne rien!  On suit Bellamy, ses obsessions, sa vie en prison, ce qui l'a fait tenir malgré tout.
Lorsque Pete envisage de vendre un carnet, que Bellamy sort de prison, la tension est à son comble.

Hodge, Holly et Jerome n'ont pas réellement d'enquête à mener. Ils ne sont pas du tout au centre du roman. J'ai aimé voir comment leur situation a évolué depuis le premier volet. L'arrestation de Bill, devenu très athlétique m'a notamment fait sourire, ainsi que la socialisation de Holly! Le lecteur compte sur eux pour alléger la tension qui est devenue insoutenable mais Pete ne saisit pas la main que Bill lui tend!

Ce deuxième volet me parait très fidèle à l'écriture de l'horreur telle qu'on la connait chez King, d'autant plus qu'il explore ici encore un sujet qui lui est cher avec l'écrivain qui n'est pas compris, tout en nourrissant le texte avec de nombreuses allusions littéraires (j'ai aimé l'hommage à Etienne Lantier!) et un regard toujours critique sur la société. Le côté polar est beaucoup moins présent ici mais on sent déjà tout le potentiel du troisième volet avec une équipe maintenant bien établie et au top de sa forme ainsi qu'un Mr Mercedes qui continue à nous faire frissonner...

Lecture commune avec Randall, Imagin' et Asatru



Commentaires

  1. J'ai réagi exactement comme toi, au début, à me dire : non, il ne va pas oser ! Mais bien sûr que si, il ose ! ;-) Bref, j'ai bien aimé, même si ça ne restera pas un de mes King préférés. Certains passages étaient un peu longuets, mais dans l'ensemble, je l'ai dévoré quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui!!! désolée pour le peu d'échanges sur cette LC, on se rattrapera sur la prochaine!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !