J'envisage de te vendre

de Frédérique Martin

Quatrième de couverture:

Vous allez reconnaître les papiers peints, les rues pavillonnaires et les temples d'achat, la campagne bucolique et votre quotidien. Votre femme, votre mari, votre mère ne sont pas loin ; tout vous semblera familier. Oui, ça se passe près de chez vous. Mais les choses ont mal tourné.
De quoi demain sera-t-il fait ? En déréglant les curseurs de notre société, Frédérique Martin convoque le règne des indignités ordinaires et flanque nos libertés au vestiaire. Voici venir le grand show des luttes de classes et de sexe, des dominations ou de la logique marchande. On peut désormais nous séquestrer, nous forcer à jouer, orienter nos choix ou décider à notre place. On peut aussi envisager de nous vendre. Mais pas que.
Vous aimez vous faire peur pourvu qu'à la fin tout se termine bien ? Vous verrez, on en a tenu compte.



Mon avis:

J'aime lire des recueils de nouvelles parce que les histoires différentes qui sont contées forment ensemble quelque chose d'autre qui ajoute au sens de chacune.
Ici le titre  "j'envisage de te vendre (j'y pense de plus en plus)" et la quatrième de couverture donnent envie de se plonger dans ces univers cauchemardesques bien que si proches du notre.

J'ai beaucoup apprécié l'idée de la couverture à découper pour avoir un marque-page accordé à la lecture!

Une lecture très agréable avec des nouvelles qui font réfléchir, qui font sourire parfois mais qui  toujours inquiètent...
Pousser un peu trop loin certaines idées est un très bon moyen d'amener le lecteur à se pencher sur notre propre univers et ses limites. L'auteur y réussi ici très bien!

Le désespoir des roses
Cette première nouvelle est celle annoncée par le titre. Il est temps pour le narrateur de vendre sa mère. C'est manifestement une pratique courante et l'attention des passants du marché sur cette marchandise particulière nous renvoie à la place des personnes âgées. J'ai beaucoup aimé cette première nouvelle qui prend un tour particulier quand cette petite fille essaie de décider ses parents à adopter cette vieille (?) dame, la fin ne m'a d'ailleurs pas entièrement rassurée...

Dites nous tout!
Un homme à bout sur le point de se suicider, un télé crochet et des journalistes prêt à tout pour faire de l'audience, et un peu d'humanité là dedans, un peu simplement...
Difficile de ne pas faire le lien avec l'étalage des misères qu'on peut voir sur les écrans sans qu'aucune main ne soit parfois tendue.

Remugles
Celle-ci est ma nouvelle préférée. Dès les premières lignes j'ai été charmé par le style poétique:
"J'ai rencontré Lilou près d'un lilas au mois de mai. Je matais un renard - empaillé sans conviction - quand j'ai entendu son rire. Je me suis retourné comme si j'avais reçu le signal que j'attendais sans le savoir, et je l'ai vue, pâle et blonde dans une robe de velours noir. Tout en éclat, tout en longueur. Sa nuque, sa chevelure, ses mains. Foudroyé sous le ciel bleu, c'est ce qui m'est arrivé."
Un coup de foudre, une histoire d'amour, d'alchimie, d'odeur. Et puis les choses se gâtent... L'auteur joue avec les mots, avec le lecteur. Une excellente nouvelle qui fait son effet!

Rue des Bons-Voisins
D'un jeu de mot l'auteur fait une nouvelle. Une idée intéressante qui aurait pu être reprise dans un épisode de la quatrième dimension!

Les alliances
Une lecture plus difficile ici avec une nouvelle sur la rivalité. De longs romans ont été écrits sur le sujet, tout est dit ici en quelques pages. Noir et pourtant si réel.
" Difficile d'échapper à cette ardeur qui nous garde pieds et poings liés, qui trace sa propre ligne et porte en germe son achèvement. Nous espérons, avec trop d'intensité, que nos désirs tiennent leur promesse. Et c'est exactement ce qu'il faudrait redouter."
Le pompon du Mickey
Une nouvelle intéressante également même si je l'ai moins appréciée.  Une vie bouleversée par l'imposante machine commerciale... Sans même savoir qu'on tente sa chance, on peut gagner le gros lot, à nos risques et périls!

Le fruit de nos entrailles
La nouvelles que j'ai le moins aimée. Discussion de couple sur un éventuel enfant ou dispute achetée comme divertissement ?

La grève des morts
Celle-ci fait également réfléchir sur la fin de vie en nous propulsant le temps de quelques pages dans un monde où cela ne se fait pas de mourir en étalant sa souffrance. Une fête, une euthanasie et on passe à autre chose. Et le droit de vivre sa mort jusqu'au bout? Ou de choisir tout simplement.

Droit de visite
Dans un contexte intéressant ou les victimes peuvent choisir la sanction de leur bourreau, l'auteur nous livre un tête à tête poignant entre une homme et l'assassin qui lui a tout pris.
Une de mes préférées.

Doloris
J'ai moins compris cette nouvelle, et moins apprécié forcément. Une dystopie où chacun doit justifier sans cesse de sa conscience et de sa conduite aux yeux de tous. J'ai moins adhéré.

La prophétie de la goutte d'eau
Une nouvelle très intéressante encore avec une brigade d'intervention spéciale qui compte bien prendre en main la situation sociale et écologique catastrophique en utilisant les armes et la force...
Une réalité qui fait peur ici aussi et pousse le lecteur à réfléchir, malheureusement seulement le temps de quelques pages, mais qui sait, il y aura peut être des germes de prise de conscience.

Les manquantes
Difficile de comprendre le contexte de cette nouvelle, l'histoire de ces générations. Pourtant ce qui est clair c'est la condition des femmes recluses alors que les autres ont été décimées et ce que les hommes sont prêts à faire sous couvert de les protéger, mais avec des intentions beaucoup moins avouables.


Je remercie les éditions Belfond pour ce partenariat.

Commentaires

  1. Réponses
    1. Contente qu'il te tente, il est très sympa!

      Supprimer
  2. Hello, je ne connaissais pas mais je pense que ça me plairait bien, du coup, je me dis pourquoi pas :) Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec plaisir! S'il est parfois un peu glauque, j'ai vraiment apprécié l'esprit de ce recueil!!

      Supprimer
  3. Je crois qu'il est dans ma pal celui-là…

    RépondreSupprimer
  4. Un peu glauque, peut-être, mais j'ai bien aimé certaines nouvelles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai certaines sont glauques!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !