Chroniques du Monde Emergé

de Licia Troisi



Quatrième de couverture:

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d'un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l'esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L'heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

Mon avis:

Ces romans m'ont été prêtés par mon cher Rémy, 15 ans, (merci !) pour pouvoir assurer dans le challenge de Licorne dans les sessions Fantasy !! (Il a dévoré la quête d'Ewilan en échange!)

Le début ne m'a pas vraiment emballée et j'ai été surprise de si bien accrocher aux personnages finalement lors du premier volet. Cette jeune fille perdue qui se livre corps et âme dans l'art du combat m'a plu, tout comme les personnages qui croisent son chemin, notamment son meilleur ennemi Sennar. J'ai aimé l'aspect frais de ce premier tome malgré un contexte catastrophique, les Terres libres étant plus que menacées par l'avancée du Tyran.

J'ai moins accroché dans le second car il se passe beaucoup de choses très rapidement et que ça m'a paru parfois assez superficiel, mais encore une fois les personnages m'ont plu et ont rendu ma lecture très agréable. Ainsi la rencontre de Sennar avec Aïres la pirate ou bien le comte Varen font évoluer le personnage du magicien. On voit le temps qui passe sur lui plus que sur Nihal qui peine à se trouver. Mais de son côté à elle on rencontre Ido, gnome et chevalier du dragon au passé trouble, et là encore mon intérêt redoublait...

J'ai constaté la même faiblesse dans le dernier tome. Le passage de Terre en Terre de Nihal et Sennar pour se rendre dans les différents sanctuaires et compléter le Talisman me paraissait trop facile, et ce malgré les épreuves et les difficultés rencontrées. Alors que je trouvais qu'on tournait un peu en boucle dans certains passages notamment sur le destin de Nihal ou la place de la haine dans ce monde,  j'ai quand même été touchée par la rencontre avec le Tyran ou le duel entre Ido et Deinoforo. J'ai versé ma petite larme malgré tout quelques fois et je peux dire que j'ai aimé cette fin!

Un univers intéressant avec beaucoup de soin porté sur les personnages: une lecture agréable!


Commentaires

  1. oui tu as raison dans l'analyse, la faiblesse scénaristique est souvent ce qui ne me convaint pas dans le YA, je n'aurais jamais lu les 3 tomes sans mon attachement aux compagnons de Nihal, Sennar puis Ido, et puis les dragons sont fabuleux, rien qu'en cela l'auteur a réussi à entretenir mon intérêt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis peu (pas) de YA mais je n'avais pas du tout ressenti ça avec les trilogies de Botero (Ewilan...) ou Hunger games. Mais ici (ou dans Divergente) c'est vrai que ça pêche. Rémy m'a prêté aussi les guerres du monde émergé, tu les as lues??

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !