Petit éloge du petit déjeuner

de Thierry Bourcy


Quatrième de couverture:

"Prendre ensemble le petit déjeuner, c'est forcément partager bien plus qu'un repas: il y flotte des restes de rêves, des lambeaux de sommeil, la nostalgie des draps ou de la chaleur de la couette; le corps encore engourdi enchaîne les gestes automatiques, le visage n'a pas eu le temps de reprendre le masque du travail, un soupçon de maladresse fait s'entrechoquer les tasses et les couverts, et le regard se perd sur le nuage de lait qui s'épanouit dans le mug de thé. On ne partage pas le petit déjeuner avec n'importe qui."

Mon avis:

Une première pour moi : la lecture d'un essai. Sur un sujet cher à mon coeur: le petit déjeuner!
Thierry Bourcy enchaîne les souvenirs et les rencontres autour de ce moment clef de la journée sans jamais lasser le lecteur qui plonge avec lui dans ses propres souvenirs.

Car si j'ai bien perçu dans ses mots les odeurs familières qui revenaient à ses narines lors de l'écriture de ce texte, ce sont d'autres odeurs qui parvinrent aux miennes entre les lignes. Celles de ces rituels tant et tant de fois partagés en famille la semaine auprès de ma mère (qui s'était levée aux aurores pour profiter d'un peu de calme et s'assurer de profiter sereinement de son propre petit déjeuner) et de mon grand frère. Le chocolat chaud, sans peau et surtout sans miettes, les tartines de pain grillées et ce beurre à peine étalé, déjà fondu,  le verre d'orange fraichement pressée (ou demi-verre selon l'orange!). Et puis les petits déjeuner du week-end préparés par mon père avec souvent viennoiseries et confiture (quand ma mère, elle,  avait droit à son petit déjeuner au lit) et l'incontournable fougasse que mon père va encore me chercher à Générac et qui m'attend immanquablement au réveil quand je suis en vacances chez eux!

Une plongée en enfance dans les souvenirs de chacun que l'auteur agrémente d'humour en variant le style et la forme. J'ai aimé son jeu d'écriture avec le tour du monde du petit déjeuner et le dépouillement de son questionnaire!

Je remercie Anne-Laure Boveron et les éditions Folio pour ce partenariat!



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !