L'été des lucioles

de Gilles Paris


Quatrième de couverture:

Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes : c’est parce que François, son père, n’ouvre pas son courrier qui s’amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble. C’est parce que Claire et Pilar adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu’elles sont heureuses ensemble. Et c’est parce que les adultes n’aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu’il a rencontré son meilleur ami Gaspard. Les vacances au Cap-Martin, cet été-là, seront pour Victor et son copain Gaspard l’occasion de partir à l’aventure sur l’étroit chemin des douaniers…

Mon avis:

Une jolie histoire de vacances et d'amitié autour des différentes personnages d'une résidence estivale. Des amis de toujours, des rencontres, la famille et toutes les histoires qui vont avec. Mais il y a plus: de la magie. Cet été beaucoup de choses vont se résoudre pour ce petit garçon qui prend la plume. Son père va enfin pouvoir affronter les fantômes de son passé grâce à lui.
J'ai été touchée par la démarche de Victor, dont la mère passe tout son temps un livre à la main. Il écrit pour qu'elle le lise!
J'ai moins accroché au parti de l'auteur de nous situer du point de vue de l'enfant, sa compréhension des situations qui l'entouraient m'a eu l'air plus pauvre qu'elle n'aurait dû. Comme ses incessantes allusions aux mots de sa mère sur ce "papa qui ne veut pas grandir".

Une jolie chute tout de même, des belles rencontres et échanges dans cette histoire,  mais je n'ai pas vraiment été touchée par l'écriture !

Commentaires

  1. Celui-ci est dans ma wish-list depuis un moment ! j'ai beaucoup aimé de cet auteur "Autobiographie d'une Courgette".
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'essaierai l'autobiographie si j'ai l'occasion alors!
      Bon week end ;-)

      Supprimer
  2. J'aimerais bien découvrir ce livre car j'ai lu beaucoup d'avis. Je ne suis pas fan (loin de là) des éditions Piment mais j'aime bien cette couverture.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !