Le Dieu dans l'ombre

de Megan Lindholm alias Robin Hobb



Quatrième de couverture:

Evelyn a 25 ans. Un séjour imprévu dans sa belle-famille avec son mari et son fils de cinq ans tourne au cauchemar absolu. Une créature surgie de son enfance l'entraîne alors dans un voyage hallucinant, sensuel et totalement imprévisible, vers les forêts primaires de l'Alaska. Compagnon fantasmatique ou incarnation de Pan, le grand faune lui-même... Qui est le Dieu dans l'ombre?

Mon avis:

Je suis entrée dans ce roman sans trop savoir à quoi m'attendre, et je me suis laissée prendre très facilement. Evelyn est à la croisée de deux mondes, mais la fantasy ici est très ancrée dans le réel, comme si elle ne quittait jamais notre univers même quand elle est au côté de Pan. Un faune, son meilleur ami, ami d'enfance, ami imaginaire, âme-soeur. Une partie d'elle en tout cas.

Même si on sent dès le début du roman que ce versant de sa vie va prendre de l'importance, c'est le calvaire qu'elle vit au milieu de sa belle famille et sa remise en question constante qui m'ont plu au départ. Elle s'accroche à cette vie, à son mari, à son fils, même si elle ne peut se résoudre à changer complètement pour être réellement acceptée. J'ai trouvé l'approche de l'auteur très fine et très interessante. Malgré l'aspect un peu caricatural de cette famille, on peut voir des nuances au fil des pages, quand Evelyn perçoit d'autres indices et change un peu son regard (notamment sur sa belle-soeur). Malheureusement, de grands drames vont se jouer, lui optent tout ce qui donnait sens à sa vie.

Un roman très bien construit qui laisse une belle part à la réflexion sur les choix de vie, l'acceptation de ses différences, l'intégration dans un milieu différent, le deuil, l'amour...  Une lecture très interessante!

Commentaires

  1. Un roman qui pourrait me plaire par le thème traité, je le note !
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vraiment bien! (et très surprenant!)

      Supprimer
  2. oh oh tu me donnes envie, je me le note ;)

    RépondreSupprimer
  3. Une totale découverte pour moi également, on n'entend pas toujours parler des "autres" romans de Hobb hors Assassin Royal et Aventuriers de la mer, et pourtant ils existent et s'ils sont certes tous différents ils n'en sont pas moins intéressants. J'ai trouvé ce roman très intense, oscillant entre la violence et la douceur, mais jamais superficiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très intense, c'est tout à fait ça!!!

      Supprimer
  4. Je me suis laissée convaincre par les références au dieu Pan dont parle la 4ème de couverture et j'ai donc acheté le roman d'occasion. J'ai très envie de le découvrir et ton avis est assez encourageant.

    RépondreSupprimer
  5. Bien, je vois en plus que tu as fait beaucoup d'émules ! et donner des envies de lectures aux copinautes ! Une facette de cette auteur qu'on connait moins et qui est a découvrir ! bises ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, merci encore pour ce beau moment de lecture que tu m'as offert!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !