Jour de feu

de René Barjavel


Quatrième de couverture:

C’est l’été. Le village de Collioure se prépare pour la fête du Roussillon. L’air sent le pastis et le melon. Les vieilles Catalanes vêtues de noir croisent les Parisiennes en bikini. 
Deux nouvelles courent parmi la foule : hier, Barabbas a été emprisonné. Et pendant la nuit les gardes de Caïphe ont arrêté Jésus. Les croix dressées sur la colline attendent les prisonniers. 
Tandis que Judas boit un demi au café, Pilate débat avec Caïphe pour savoir lequel de Barabbas ou de Jésus sera gracié. Un avion tourne sur la ville et laisse tomber des tracts : Libérez Barabbas! 
Où sommes-nous? En quel temps? C’est l’éternité d’une histoire tragique, toujours présente, en tout lieu et en tout temps… 


Mon avis:

J'associe au nom de Barjavel de superbes souvenirs de lectures avec la nuit des temps et l'enchanteur.     Le concept de ce roman m'a intriguée et je n'ai pas été déçue par ce court texte qui prouve une fois encore le grand talent de l'auteur.

C'est comme conteur que je le préfère, et c'est ainsi qu'on le retrouve ici.
Tout d'abord l'avant-propos nous explique la conception de ce roman qui est en fait le scénario d'un film qu'il n'a jamais pu monter finalement. C'est avec plaisir qu'on l'écoute nous raconter les péripéties de cette aventure cinématographique, qui bien que jamais produite sur les écrans laissera une trace avec cette adaptation du scénario.

L'auteur rend hommage ici au Barabbas de Michel de Ghelderode, à nouveau il donne corps à cette facette de l'histoire contant ce qu'il advint de Barabbas, il le fait d'une manière différente certes mais avec le même fil conducteur afin de l'ancrer davantage dans la "réalité".

J'ai aimé ce choix (ajouté in extremis dans le scénario d'ailleurs) de placer cet homme (sensé être joué par Barjavel lui-même) racontant cette histoire à des enfants de Collioure. C'est bien de Jésus, de Marie, de Madeleine, de Jean, de Judas et de Barabbas qu'il parle, mais il le fait en prenant l'environnement des enfants pour scène afin qu'ils se repèrent. Ca m'a donné encore davantage l'impression que Barjavel me racontait à moi aussi une de ses histoires, et comme ses jeunes auditeurs, je n'ai eu aucun mal à me laisser emporter par ce récit et à imaginer ces protagonistes dans le Collioure décrit ici.

On assiste à l'arrestation de Barabbas, à l'emprisonnement de Jésus, au dilemme de Pilate, face aux enjeux la manipulation fait rage et l'auteur arrive avec brio à nous faire vivre cette histoire sans jamais ressentir un soupçon d'anachronisme!

Un idée originale qui a défaut d'être sur pellicule est devenu un bon roman!

Je remercie Célia Giglio et les éditions Denoël pour ce partenariat.
Sortie: 24 avril 2015 

Commentaires

  1. Je n'ai jamais lu Barjavel mais c'est un auteur que j'aimerais beaucoup découvrir. ^^ A tester un jour.

    RépondreSupprimer
  2. Si tu aimes la légende de merlin, l'enchanteur est incontournable!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !