La femme au miroir

d'Eric-Emmanuel Schmitt

Quatrième de couverture:

Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes les trois se sentent différentes de leurs contemporaines; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destins. Trois époques. Trois femmes: et si c'était la même ?

Mon avis:


Plusieurs sentiments se sont mêlés lors de cette lecture. Le plus important pour commencer, c'est que même si je ne me suis sentie proche d'aucune de ces trois femmes, j'ai apprécié leur histoire. Malgré l'aspect abracadabrant, ou peut-être grâce à l'aspect abracadabrant des faits (l'une qui communique avec la nature, la seconde qui fait une grossesse nerveuse et la troisième qui dégringole d'une boule à facette après avoir fait Jane avec un câble...) Les trois récits sont très différents, l'alternance est régulière et dans chaque petit chapitre l'histoire avance bien. Je me suis prise au jeu, passant de l'un à l'autre avec plaisir. Le destin d'Anne à Bruges m'a beaucoup plu, j'ai accroché au style épistolaire de l'histoire d'Hanna, et je me demandais ce qui allait arriver à Anny dans le chapitre suivant! Bref, j'ai tourné les pages avec plaisir.

J'ai regretté par contre la proximité des prénoms et ce sous-entendu dans la quatrième de couverture: "Trois femmes: et si c'était la même ?" Quel dommage de nous orienter vers cette idée. Le lien entre ces trois histoires ne se fait qu'à la fin, d'une jolie manière d'ailleurs, et j'aurai préféré que les prénoms de ces trois femmes soient différents. Leurs problématiques sont différentes, et les points qu'elles peuvent avoir en commun sont les mêmes que ceux que l'on pourrait trouver entre n'importe quel trio de femmes.
Le titre renvoie à l'image de soi, l'image que l'on donne. Comment être fidèle à celle que l'on est vraiment...

Commentaires

  1. Je n'ai pas beaucoup lu de livres de cet auteur mais j'ai rarement été déçu : bon faut dire que j'avais tapé dans des valeurs sûres avec "Odette toulemonde" ou encore "Oscar et la dame en rose", il faudrait que j'essaie celui- là un de ses jours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie beaucoup cet auteur. Celui-ci n'est pas mon préféré. De gros coups de coeur avec des livres très différents aussi comme la part de l'autre ou Ulysse from Bagdad. Dans son cycle de l'invisible Oscar et la dame rose n'est pas mon préféré. Monsieur Ibrahim ou l'enfant de Noé sont incroyables!!! (C'était pour te motiver!!!)

      Supprimer
  2. Il ne m'a jamais déçue.. Je l'adore. je n'ai pas lu celui-ci mais le rapport au miroir est un thème que j'adore. La part de l'autre et Monsieur Ibrahim... m'ont beaucoup plu aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis fan aussi. Une seule déception pour moi avec Milarepa!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !