Il pleuvait des oiseaux

de Jocelyne Saucier



Quatrième de couverture:

Trois octogénaires épris de liberté vivent selon leur propre loi en forêt profonde dans le nord de l'Ontario. Non loin de là, deux hommes, l'un gardien d'un hôtel fantôme et l'autre planteur de marijuana, veillent sur l'ermitage des vieillards. Leur vie d'hommes libres et solitaires sera perturbée par l'arrivée de deux femmes. D'abord une photographe en quête du dernier survivant des grands feux qui ont ravagé la région au début du XXe siècle. Piuis une deuxième visiteuse, très vieille celle-là, Marie-Desneige, un être aérien et lumineux qui détient le secret des amours impossibles. La vie ne sera plus la même à l'ermitage. 

Mon avis:

Un roman au milieu de nulle part. Perdu dans une forêt profonde comme ces héros atypiques venus trouver refuge, ou fuir leur passé. Mais on a tôt fait de goûter le bonheur de ces hommes qui ont trouvé leur havre de paix.

L'auteur nous amène avec eux au plus près de la nature et nous montre l'importance des liens dans cette organisation qui va vivre bientôt un incroyable chamboulement. Ce n'est pas la mort de l'un d'entre eux qui va tout faire basculer mais l'arrivée d'une journaliste sur la trace de leur ami défunt, survivant des Grands Feux, et bientôt de la fragile Marie-Desneige qu'il faudra bien protéger.

Les points de vue s'enchaînent chapitre après chapitre, dynamisant le rythme du roman et nous attachant page après page à tous les personnages. J'ai aimé leur tendresse, leur droiture, leurs failles, leur sens de l'entraide et les liens qu'ils créent au fil du texte, les projets qu'ils ne cessent de faire malgré la mort qui rôde près d'eux.

J'ai aussi beaucoup apprécié la façon dont l'auteur nous plonge dans l'histoire de ses Grands Feux, traumatismes de toute une région, de tout un peuple. Leur histoire, celle de chacun, celle de ce Teddy que nous n'aurons pas connu, ses cauchemars, ces jumelles aux longs cheveux, cette vieille dame qui a tout déclenché. C'est écrit avec beaucoup de précision et de délicatesse. C'est fort, puissant, rude et si subtil à la fois.

Mon coeur s'est accéléré sur les derniers chapitres, mais j'ai aimé cette fin.

Une très belle lecture.

Je remercie Anna Grinsnir et les éditions Folio pour ce partenariat!

Commentaires

  1. Je suis en train de le lire mais pour le moment je ne suis pas fan. Je n'en suis qu'au début alors j'espère que j'aimerais plus par la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince, j'espère que tu vas accrocher un peu plus tard. Moi eme suis laissée facilement emporter!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !