Marche ou crève

de Richard Bachman
(Stephen King)


Quatrième de couverture:

« On dit que les types les plus lourds se fatiguent plus vite mais je crois que je suis en assez bonne forme. » 
Dans le nord-est des Etats-Unis, près de la frontière canadienne, ils sont cent, cent jeunes garçons de seize ou dix-sept ans à s'aligner au départ de cette Longue Marche.
Tous volontaires pour cette épreuve que les mènera peut-être jusqu'au Massachussets ou plus loin, mais qui ne couronnera que le gagnant. Le règlement est fort simple : trois avertissements pour lenteur sont possible ; au quatrième, c'est le ticket. Les marcheurs sont escortés par la jeep du commandant et de half-tracks où des soldats sont équipés de chronomètres et de fusils de guerre. Car le ticket n'est rien d'autre qu'une balle dans la tête... Un jeu cruel, un jeu ultime ? Ou une fantastique machination ? En attendant, Garraty, McVries, Olson et les autres ont peut-être intérêt à ne pas oublier la suggestion 13 du commandant : « Conservez précieusement votre énergie. »


Mon avis:

Voici une histoire toute simple qui ressemble à un huis clos en mouvement. Une centaine de candidats sont volontaires pour participer à cette évènement national, la Longue Marche, qui est l'objet de beaucoup de paris. Les règles sont simples: si un marcheur ralentit plus de trois fois, il est exécuté. Le dernier restant gagne! Si le lecteur comprend d'emblée l'horreur de cette situation, il est surprenant de voir que les concurrents ne réalisent qu'en cours de route ce pour quoi ils ont signé!
C'est cet aspect du roman que j'ai trouvé très intéressant. Leur prise de conscience et le changement qui s'opère en eux au fil des kilomètres. Les liens qui se font, une certaine solidarité, la folie qui les guette tous. Eux n'ont pas le temps de se soucier du contexte, ni même vraiment du grand prix, ils se concentrent sur leurs corps ou échangent des souvenirs et des anecdotes. Le lecteur par contre peut imaginer l'univers dans lequel une telle marche est envisageable!
Je ne me souviens pas vraiment de mon ressenti lors de ma première lecture il y a des années, mais s'il ne se passe au final pas grand chose dans ce texte, le chemin parcouru laisse des traces!


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !