Le lièvre de Vatanen

d'Arto Paasilinna

Quatrième de couverture:

Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu'il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s'enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s'enfonce délibérément dans la nature. 

Mon avis:

J'avais beaucoup accroché avec le style déjanté de Paasilinna dans le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison mais je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal avec celui-ci. Je devais le lire avec Kincaid et c'est ce qui m'a motivée pour aller jusqu'au bout... (D'ailleurs, si tu le retrouves, ne te jette pas dessus!!!)
L'histoire pourrait être intéressante: le héros, Vatanen descend de la voiture pour venir en aide à un lièvre qu'il percute et tire ainsi un trait sur sa vie. Il quitte sa femme : pas une grosse perte. Son emploi : enfin il va respirer!
En chemin il se lie tout d'abord avec ce lièvre qui bien que sauvage va se laisser domestiquer par notre journaliste, et ensuite avec de nombreux personnages atypiques qu'il rencontre au cours de sa fuite et de ses nouvelles expériences "professionnelles"!

Si le burn out d'un citadin, les débats sur l'écologie ou les situations cocasses qui se succèdent auraient pu rendre la lecture intéressante, ça n'a malheureusement pas été le cas pour moi.
Je m'y suis vraiment ennuyée!



Commentaires

  1. Pareil pour moi !!! Ce roman fut pour moi d'un ennui mortel et il ne m'en reste d'ailleurs pas grand chose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'aime le moins quand je lis je crois, m'ennuyer!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !