Désolation

de Stephen King

Quatrième de couverture:

La route 50 coupe droit à travers le désert du Nevada, sous un soleil écrasant. On n'y entend que le jappement lointain des coyotes. C'est là qu'un flic étrange, un colosse aux méthodes très particulières, arrête des voyageurs sous des prétextes vagues, puis les contraint de le suivre à la ville voisine Désolation. Et le cauchemar commence...

Mon avis:

Après la relecture des Régulateurs de Bachman, j'ai mis un petit moment à me mettre à celui-ci.
Les deux sont sortis le même jour, et je les ai acheté quasiment en même temps, en grand format peu après leur sortie. Sacré coup de l'auteur qui lie ainsi deux romans jumeaux autour d'une même entité malsaine enfouie au fond du Puits Chinois.

Celui-ci est bien différent des Régulateurs. On retrouve des personnages mais ils ne sont plus isolés et impuissants devant ces carnages. Dans Désolation on est à la source même du mal. Tak a suffisamment de force pour s'emparer des corps adultes et enchaîne les massacres. Mais les héros sont eux aussi plus forts car ils se lient les uns aux autres.

C'est encore un petit garçon différent qui va faire la différence. Qui va réunir autour de lui. Le combat est d'autant plus violent que le mal peut pénétrer partout et les atteint les uns après les autres. Le lecteur vit tout avec cette équipe hétéroclite qui décide de se battre au  lieu de fuir, on souffre avec elle et oui, on a peur!!!

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir avec cette relecture!



Commentaires

  1. Tu relis …j'ai un peu honte d'avouer que je n'ai jamais lu de King, il le faudrait je suis certaine que ses romans me plairaient !
    Bonnes fêtes de fin d'année

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleurs voeux Heloise! Je relis c'est vrai régulièrement car certaines de mes lectures de king datent de si longtemps... Tu me diras quand tu voudras tenter le coup, je serais curieuse de savoir avec quel roman tu te lances!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !