Un long moment de silence

de Paul Colize


Quatrième de couverture:

2012. À la fin de l’émission où il est invité pour son livre sur la «Tuerie du Caire», un attentat qui a fait quarante victimes dont son père en 1954, Stanislas Kervyn reçoit un coup de téléphone qui bouleverse tout ce qu’il croyait savoir. 
1948. Nathan Katz, un jeune Juif rescapé des camps, arrive à New York pour essayer de reconstruire sa vie. Il est rapidement repéré par le Chat, une organisation prête à exploiter sa colère et sa haine. 
Quel secret unit les destins de ces deux hommes que tout semble séparer?


Mon avis:

Après avoir passé des années à enquêter sur la tuerie du Caire dont son père a été victime alors qu'il n'avait qu'un an, Stanislas Kervyn fait la promo de son livre. Un témoin se fait alors connaître. Quelqu'un qu'il n'avait jamais interrogé et dont les révélations vont tout bouleverser.

J'ai apprécié ce héros de roman assez atypique. La soixantaine, chef d'entreprise sans scrupule, antipathique, autoritaire, incapable d'établir une relation avec quiconque, migraineux et baiseur compulsif. Malgré ce caractère abominable, il est difficile de ne pas s'attacher à lui car dès le début on est au coeur de la source de ses souffrances. J'ai apprécié notamment la façon dont ce souvenir de l'annonce de la mort de son père revient régulièrement, tout se modulant, au fil des pages.

Après ces incroyables révélations il reprend son enquête. Il engage une traductrice, Laura qui va donner un peu de relief au personnage de Stan grâce à son répondant!

Il y a un second récit en parallèle qui commence en 1948 et on va pénétrer avec Nathan, jeune juif rescapé des camps, dans une organisation vengeresse: le Chat.
Même si on sait dès le début que ces deux histoires vont se recouper il est difficile d'imaginer où l'auteur veut nous emmener. Un texte dur qui ne laisse à aucun moment de répit au lecteur!

Le rythme est soutenu et le suspense bien pesé. Ce roman est vraiment un bon polar que je conseille vivement aux amateurs!

Moment fort aussi en terminant sur cette note de l'auteur où il fait le lien avec lui. Ca donne un relief encore supplémentaire à l'histoire (même si elle n'en avait pas besoin!)

Je remercie Anna Grinsnir et les éditions Folio pour ce partenariat!



Commentaires

  1. Ce n'est pas un livre qui me tente.
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline, bonne semaine à toi!

      Supprimer
  2. Ha oui, il est dans ma pal...je le lirai donc un de ses jours.

    RépondreSupprimer
  3. J'avais beaucoup aimé Back Up, celui-ci ne peut que me plaire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !