L'enfant sans nom

de Amy MacKinnon


Quatrième de couverture:

Clara Marsh s'occupe des morts qu'elle maquille une dernière fois avant le grand voyage. Dévouée à son métier, elle s'est construit un monde de silence et de solitude, où elle se cache des vivants. Mais ce rempart cède le jour où elle rencontre la petite Trecie, dont le visage obsédant lui rappelle celui d'Aimée X, une enfant assassinée il y a quelques années. Et puis Trecie disparaît... dans les mêmes circonstances que " l'enfant sans nom ". Clara n'a d'autre choix que la retrouver. Pour le souvenir d'Aimée X. Pour ne pas perdre la raison. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

Mon avis:

Ce roman ne peut pas laisser indifférent. J'ai été complètement retournée par ma lecture. C'est un policier certes puisqu'il y a une enquête, un meurtre non élucidé, une disparition d'enfant... Pourtant on est très loin ici des modèles du genre. Cela tient au point de vue essentiellement.

On est aux côtés de Clara, thanatopractrice. Elle est passionnée par son métier, à la fois refuge, famille, et moyen de vivre avec son passé et ses souffrances. Elle fait la connaissance d'une petite fille atypique au funérarium, Trecie. Elle s'inquiète pour elle. Elle se souvient de cette petite fille sans nom morte des années plus tôt, des secrets qu'avaient dévoilés son cadavre prenant l'embaumement, les traces d'une souffrance qu'elle aussi partage. L'enquête sur Aimée X va être réouverte suite à des révélations d'un informateur anonyme. Doit-elle révéler les secrets de cette petite fille maintenant?

La lecture est très déstabilisante car on est constamment baigné dans la mauvaise image que Clara a d'elle même. On en apprend un peu plus sur sa vie au fil des pages, sur sa jeunesse si douloureuse mais la façon dont elle y fait allusion, la perception qu'elle a de son corps, de son rapport aux autres est extrêmement négative. La lecture est très prenante et on vit au plus près d'elle, comme l'ombre d'une ombre: son travail, ses regards sur ce policier dont elle a embaumé la femme et qui ne la laisse pas indifférente, ses liens avec son patron, image paternelle forte, ses tentatives pour aider Trecie, ses doutes, ses peurs.

La fin est une bouffée d'air après cette lecture en apnée.
Un roman très bien écrit qui vaut vraiment le détour.



Commentaires

  1. Belle appréciation, jolie critique.
    Je suis contente que tu aies aimé ce roman, atypique c'est vrai.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne l'ai pas encore lu mais il va falloir que je le découvre.
    Merci pour cette belle critique.
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est dur mais il vaut vraiment le coup!
      Belle semaine!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !