Ma mère est un gorille (et alors?)

de Frida Nilsson



Quatrième de couverture:

Jonna vit aux Mimosas, un orphelinat dont la directrice est sévère et obsédée par la propreté. Comme tous ses camarades, la fillette n'a qu'un rêve : être adoptée par une jolie maman coiffée en chignon et un gentil papa aux souliers vernis. Or, un jour, déboule une vieille voiture déglinguée, d'où surgissent deux jambes poilues à moitié couvertes par un jean miteux, puis un torse velu, et enfin une grosse tête noire en forme de poire avec un sourire idiot. C'est une gorille ! La directrice ne laissera jamais cette espèce de guenon crasseuse adopter un enfant, Jonna en est sûre. Et pourtant, horreur ! C'est elle que la gorille choisit... Un texte loufoque et tendre, qui donne un bon coup de pied aux préjugés.

Mon avis:


Ce roman a rencontré un franc succès dans ma classe, et j'ai beaucoup apprécié cette lecture aussi (il fait partie de la sélection du 25ème prix des Incos). La quatrième de couverture explique bien le début du roman : Jonna est donc adoptée par un gorille. Ce qui est extrêmement bien écrit dans ce texte, c'est le changement de son regard sur sa mère adoptive. Le dégoût que lui inspire la gorille au départ se mue au fil des pages en une tendre affection, le tout avec beaucoup d'humour et de situations cocasses pour le plus grand plaisir du lecteur. Une manière très originale d'aborder les préjugés et l'importance accordée au regard des autres!

Voici l'avis de mon grand qui l'a lu pour le prix des Incos!




Commentaires

  1. Heureusement que tu n' as pas publié cet article hier...
    j' ai aussi lu l' avis de Théo.
    Il a l' air intéressant, tu peux me le garder pour quand je viens?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est à l'école mais je te le prendrai cet été!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !