L'apothicaire

de Henri Loevenbruck



Quatrième de couverture:

"Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme qui allait du nom d'Andreas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire, car il était le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes..." Un matin de janvier, cet homme découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend alors que jadis vivait ici une personne qui a soudainement disparu de toutes les mémoires. L'Apothicaire, poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de partir jusqu'au mont Sinaï. Entre conte philosophique et suspense ésotérique, L'Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Age et les tréfonds de l'âme humaine.

Mon avis:

J'ai été immédiatement emballée par la lecture de ce roman. Un plaisir qui ne m'a pas quittée du début à la fin du livre.

On suit le destin de notre héros Andreas Saint-Loup, apothicaire génial à la répartie cinglante et aux pensées avant-gardistes. Un mystère le tourmente dans sa propre demeure lorsqu'il découvre une pièce chez lui, comme s'il l'avait simplement oubliée jusque là. Très rapidement il se trouve au milieu de complots et d'enjeux qui le dépassent et est poursuivi par de mystérieux cavaliers ainsi que par un redoutable inquisiteur ; il doit fuir sur les routes de Saint Jacques de Compostelle avec son tout jeune apprenti Robin. En parallèle, on suit la toute jeune Aalis qui est amie avec un banni et qui s'attire les foudres de son père et d'un prétendant.

Malgré la violence de certaines scènes, je me suis trouvée plongée avec plaisir dans cette ambiance et ce contexte politique du début du XIVème siècle. 

L'histoire m'a plu mais c'est surtout l'écriture de l'auteur qui m'a emballée!
Il soigne le contexte historique et ne nous épargne rien pour qu'on comprenne bien la situation politique ou la beauté des paysages que nos héros traversent. Enfin si, justement! Il ne veut pas nous perdre et nous évite tout de même des dizaines de pages de descriptions! J'ai aimé tous ces clins d'oeil entre l'auteur et le lecteur, ces multiples passages dans lesquels il s'adresse directement à nous. C'est comme une histoire qui nous est contée finalement (malgré le nombre conséquent de pages) et j'ai vraiment aimé ça!

Les personnages sont aussi extrêmement attachants. Andreas a une vision de la société du Moyen-Age bien en avance sur son époque. Il revendique haut et fort notamment un scepticisme religieux quasi incompatible avec son statut d'apothicaire. Mais chacune de ses réflexions, chacune de ses joutes verbales est un régal à lire. 

Bien qu'il y ait certaines scènes physiquement difficiles à supporter et de réelles angoisses compte tenu des horribles desseins de ses poursuivants, j'ai eu le sourire sur les lèvres presque tout le long du roman!

Je ne sais pas si la fin m'a un peu déçue ou si je ne voulais simplement pas fermer ce livre, mais le plaisir ressenti à la lecture lui vaut de manière évidente le statut de coup de coeur!!!
Joëlle, qui m'a offert cet ebook, l'a lu presque ne même temps que moi, son avis est par là!

Commentaires

  1. C'est une jolie chronique que tu écris là,
    j' ai aussi beaucoup aimé ce roman<;

    RépondreSupprimer
  2. Tiens tiens ça fait plaisir de lire un article emballé pour ce titre. Il avait été présenté et ... descendu lors de mon café littéraire sur le roman historique. Il est dans ma biblio alors pourquoi pas l'en sortir cette année ;-) Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, comment a-t-il pu être descendu??? Qu'on accroche moins d'accord, mais là je suis surprise, l'auteur établit une relation particulière avec le lecteur et on ne s'ennuie pas une minute!

      Supprimer
  3. Je suis en train de le lire. :) Pour le moment ça me plaît beaucoup, c'est très fouillé et les personnages m'intéressent tous. Je viens de finir un autre roman de Loevenbruck et je suis frappée par le changement de style !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel roman as-tu lu??? tu l'avais aimé malgré la différence de style? J'espère que tu aimera celui ci autant que moi!!!

      Supprimer
  4. Oui, cette fin est décevante car on a pas vraiment d'explication, c'est une jolie pirouette comme je dis dans ma chronique, et en même temps, cela ne pouvait pas finir autrement !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !