Le huit

de Katherine Neville



Quatrième de couverture:
New York, décembre 1972 : Catherine Velis, jeune experte en informatique, est une spécialiste des échecs. Alors qu'elle se prépare à partir en Algérie travailler pour l'Opep, des événements mystérieux se succèdent. C'est d'abord une vieille femme qui la prévient des dangers qui rôdent autour d'elle, puis un antiquaire qui lui demande de rassembler les pièces d'un jeu d'échecs très ancien dont une bonne partie serait dissimulée en Algérie... Sud de la France, printemps 1790 : Mireille de Rémy et sa cousine Valentine sont novices dans l'abbaye fortifiée de Montglane. Alors que la révolution bat son plein, la Mère supérieure les charge d'une étrange mission : disséminer à travers le monde les pièces du jeu d'échecs de Montglane, qu'un Maure aurait offert à Charlemagne. Celles-ci, réunies, renfermaient un secret qui donnerait accès à une terrible puissance. Les deux cousines partent alors pour Paris où sévit la terreur. Le Huit nous propose de suivre les destins parallèles de Mireille de Rémy et de Catherine Vélis, depuis les alcôves révolutionnaires parisiennes, où se livrent d'étranges luttes de pouvoir, jusqu'aux cercles fermés qui, à notre époque, contrôlent l'énergie et l'économie.

Mon avis:

J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman, et plus d'un an après l'avoir emprunté à mon amie Flore pour mon challenge à vos nombres, je me suis enfin décidée à attaquer ce pavé, grâce à l'organisation d'un lecture commune! 

J'ai bien accroché à cette histoire avec l'alternance de deux récits. 
D'un côté notre héroïne contemporaine qui est mise au placard de son entreprise pour avoir refusé des pratiques illégales et se retrouve avec une mission des plus importantes pour un ami antiquaire. Alors que Lily et Carioca m'ont sérieusement tapé sur les nerfs, j'ai apprécié tout de suite le bel espion Solarin. Il amène du mystère à l'histoire et m'a donné l'envie de tourner les pages pour savoir ce qui allait se passer.
D'un autre côté notre héroïne française Mireille, sort d'un couvent avant d'avoir prononcé ses voeux sur les ordres de son abbesse et chargée d'une mission de le plus haute importance. Dans ce récit, l'enjeu est clair dès le début. Le jeu d'échec de Charlemagne caché dans l'abbaye a une valeur considérable car il recèle une formule convoitée par tous. J'ai accroché aussi à cette histoire qui est sur fond de révolution française et qui ne nous épargne rien de la terreur présente à l'époque. J'ai aimé le personnage de Talleyran, ennemi juré de l'abbesse et pourtant si sympathique à nos yeux (et aux yeux de Mireille et Valentine) dès le départ. J'ai apprécié aussi voir les noms de l'histoire mêlés à cette quête sans savoir de quel côté ils étaient...

Et puis la lecture est devenue de plus en plus difficile.
Ce qui m'avait plu concernant le lien à la Révolution a eu vite fait de me lasser. A croire que tous les personnages de l'époque avaient une place dans cette machination, sans parler des libertés que s'octroie ainsi l'auteur avec l'histoire de France. Cela dit, les personnalités outre-Atlantique avaient l'air tout aussi obsédés par l'acquisition de ce jeu. Même Khadafi y passe!

La fin du roman s'est avérée très fastidieuse, et sans le beau Solarin et son idylle de fin de roman avec l'héroïne je ne pense pas que j'aurai eu le courage de le terminer.

Je ne comprends toujours pas en quoi c'est un polar d'ailleurs... On a certes eu un peu de suspense concernant le rôle de chacun, mais finalement, aucun réel retournement de situation, si ce n'est d'apprendre à la fin qui est la reine blanche. Mais ce personnage n'ayant aucune importance dans les 600 pages précédentes, cela ne m'a pas fait grand chose. J'étais dont à la fin très loin du plaisir du début de roman lorsque notre abbesse se rend en Russie auprès de la grande Catherine!

Bref, ça avait bien commencé et pourtant à l'arrivée, c'est une déception!


Les avis des autres participants à la LC sont ICI!

Commentaires

  1. Bon, et bien toi comme moi sommes restées sur notre faim avec ce roman ! Je n'ai pas détesté, mais je m'attendais tout de même à mieux

    RépondreSupprimer
  2. J'attendais autre chose c'est certain... de plus il a drôlement mal vieilli !!! et ça, ça m'a gêné dans ma lecture. L'intrigue n'est pas non plus au top... et il est trop gros, trop long... bref une lecture agréable mais sans plus.
    En tous les cas, je te remercie pour l'organisation de cette LC, elle m'a permise de le sortir de ma PAL et m'a motivé pour le lire.
    A tout bientôt pour d’autres aventures ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'a moins choqué que toi mais en effet, le contexte est en décalage!
      A bientôt, oui!!!

      Supprimer
  3. Je l'ai lu il y a bien longtemps et je n'en ai pas grand'souvenir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, ik ne me laissera pas grand chose non plus je pense!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !