Les deux messieurs de Bruxelles

d'Eric-Emmanuel Schmitt

Quatrième de couverture:
« En amour, on croit être deux alors qu'on est trois. »
Dans la lignée de Concerto à la mémoire d'un ange, La rêveuse d'Ostende et Odette Toulemonde, les nouvelles très romanesques d'Eric Emmanuel Schmitt parlent de l'amour sous toutes ses formes : conjugal, clandestin, paternel, filial, mais aussi amour de l'art ou amour de l'humanité. À travers un suspens subtil et ensorcelant, elles dépassent à chaque fois les apparences pour déjouer l'attendrissante complexité du coeur humain.

Mon avis:

J'ai trouvé ce recueil de nouvelles très intéressant. J'ai eu presque l'impression d'une relecture en le découvrant car mon mari m'en fait beaucoup parlé quand il l'avait vu... en fait je ne réalisais pas qu'il m'avait TOUT raconté!!! Cela ne m'a pas privé du plaisir de cette lecture. Cinq nouvelles. Cinq histoires d'amour.

Les deux messieurs de Bruxelles
Geneviève découvre être la légataire d'un certain Jean qu'elle ne connait pas. Pourtant elle a occupé une place très importante dans sa vie à lui et dans celle de son cher Laurent. Une histoire d'amour incroyable qui est scellée au fond d'un église le jour du mariage de Geneviève. Sans qu'elle le sache, sa vie et ses drames vont prendre une grande place dans l'histoire de Jean et de Laurent.
Entre amour épanoui et vie par procuration, ils aimeront et souffriront avec elle.
J'ai beaucoup apprécié le transfert qu'ils font avec David, et cette amour sincère qui s'épanouit, ainsi que la chute de l'histoire, si libératrice pour Geneviève.

Le chien
Cette nouvelle relate l'histoire d'amour entre un homme et son chien ( et ses chiens...) parce que c'est à travers les yeux de son animal qu'il a pu garder le contact avec son humanité et éviter de sombrer dans la barbarie. C'est aussi le poids d'un secret qui se lève, une confession livrée à un écrivain pour offrir la vérité à sa fille. Une très belle histoire.
"Un héros, c'est un homme qui essaie d'être un homme toute sa vie, tantôt contre les autres, tantôt contre lui-même."

Ménage à trois
Voici uneur Mozart et Bethoven.
Il s'agit ici d'un remariage. Notre veuve se remarie et arrive à avoir une belle situation malgré son âge et ses année de galère. Mais son nouvel amant nourrit une passion pour son premier mari, un génie d'après lui, qui prend d'ailleurs de plus en plus de place dans leur vie de couple!!!
Voici une nouvelle qui m'a fait beaucoup sourire et qui m'a donné envie de découvrir les écrits de Schmitt sur Mozart et Bethoven.

Un coeur sous la cendre
Cette nouvelle a été plus difficile à lire.
Alba a une relation privilégiée avec son neveu et filleul Jonas, malade et en attente d'une greffe de coeur. Sa relation avec son fils Thor est plus difficile. Il meurt d'un accident.
Jonas est greffé. Est-ce le coeur de son fils qui bat dans sa poitrine? Elle est en colère. Elle est perdue.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Magnus, et pas seulement pour son beau corps musclé, non, non, sa façon d'agir et de prendre ses responsabilités m'ont plu!!!

L'enfant fantôme
Cette dernière nouvelle est très courte.
Deux petits vieux sur un banc. Un fossé les sépare. ils sont pourtant mari et femme. Leur couple avait survécu à une interruption de grossesse mais cette blessure réapparaîtra de manière surprenante détruisant fou lien entre eux...


En bonus encore dans ce recueil le journal d'écriture de l'auteur qui nous fait part de ses impressions ou d'anecdotes liées à l'écriture de ces pages. J'ai toujours beaucoup de plaisir à finir le livre avec ces quelques pages!





Commentaires

  1. Je n'ai jamais été une grande fan de nouvelles mais tu as réussi à attirer mon attention :) En plus, j'ai envie de lire Schmitt depuis longtemps.
    P.S. : j'aime beaucoup le nouveau thème de ton blog. ^^ Les couleurs sont agréables.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !