Boys don't cry

de Malorie Blackman


Quatrième de couverture:
Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais...

Mon avis
On est pour une fois avec ce roman dans un univers très masculin. Un père élève seul ses deux fils Adam et Dante après le décès de sa femme. L'ainé à tout prévu, ses examens en poche c'est enfin l'université, mais tout va basculer lorsque son ex lui apprend qu'il est père et lui laisse sa fille...
Même si c'est majoritairement le point de vue de Dante que nous suivons, plusieurs chapitres dont le narrateur est Adam nous permettent de comprendre un peu mieux ce qui se passe dans la vie de son petit frère qui assume pleinement son homosexualité.
J'ai apprécié la réaction de ce père, la façon qu'il a de soutenir ses garçons même maladroitement, les non dits, le rejet violent de Dante devant ses responsabilités puis la peur de perdre sa fille. J'ai passé un bon petit moment de lecture avec ce roman, mais j'ai tout de même envie de rajouter... sans plus! C'est un peu comme si on avait tiré sur toutes les ficelles... certes, ça a marché, j'ai versé quelques larmes, mais malgré des moments forts dans la relation père-fils, j'ai trouvé le tout un peu superficiel.

Commentaires

  1. Je pense aussi que ça aurait être un peu plus approfondi, un chouia moins superficiel... Mais avec moi, ça a marché quand même ^^ J'ai beaucoup aimé ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai versé ma petite larme quand même moi aussi!!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !