Le voile de la peur

""de Samia Shariff


Quatrième de couverture:


Troisième enfant de parents algériens, Samia n'est pas la bienvenue dans cette riche famille musulmane où la naissance d'une fille est une véritable punition d' Allah!

Totalement dominée par son père, honnie par une mère elle-même victime consentante de la tradition, mariée de force à 16 ans à un intégriste qu'elle ne connaît pas, elle mettra au monde six enfants dans une atmosphère sursaturée de chantage et de peur.

Afin de soustraire sa progéniture, surtout ses deux filles, à cette culture misogyne, Samia tente l'impossible pour fuir une Algérie déjà ensanglantée où la femme étouffe dans un incroyable système de pensée qui lui refuse le moindre droit, même celui d'aimer et de vouloir vivre en paix.


Mon avis:

Le billet des Lectures de Joëlle sur ce roman m'avait donné très envie de le découvrir. Une fois sur ma liseuse, j'ai été happée par ce récit autobiographique.
La forme est très simple. Samia raconte sa vie, son combat, sans fioritures.

Dès les premières pages, sa souffrance de petite fille nous fait mal. Elle est rejetée, humiliée sans cesse. Le récit avance au fil des ans et la lecture est de plus en plus difficile. Certains passages sont à la limite du soutenable, et ce qui m'a permis d'avancer est sans conteste de savoir dès le début qu'elle s'en sortait!

Bien qu'elle mette en avant la condition de la femme musulmane, j'ai été saisie aussi par certaines scènes de maltraitance qui n'ont aucun lien avec une quelconque religion.

"J'honore ma religion, l'Islam, car c'est une religion simple et tolérante, qui mérite le respect, mais je critique ceux qui interprètent et déforment les parties des versets coraniques qui concernent la femme. Pauvres de nous, femmes musulmanes!"


J'ai été touchée par la façon dont elle veut offrir à ses filles autre chose, mais son conditionnement lui a donné une telle image d'elle-même qu'elle a beaucoup de mal à agir. Ainsi, même si elle n'a pu protéger complètement ses filles, elles ont pu grandir dans l'amour de leur mère.

"J'étais fière de ma fille. Elle était si courageuse! Moi qui la voyais comme ma copie conforme, je me trompais et j'en étais contente. Je découvrais en elle une femme forte, capable de dépasser sa peur pour affronter la folie de son père et lui tenir tête. Ce que moi, je n'avais jamais pu faire!"

Un livre réellement poignant. A découvrir!

"Je touchais à ce but qui avait guidé mes pas pendant les dernières années: la liberté. C'est un privilège inestimable auquel les femmes de toutes les cultures devraient accéder."

Commentaires

  1. J' attendais avec impatience ton avis...Ces femmes qui doivent encore se battre juste pour exister me bouleversent toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et puis sa souffrance est sur tellement de points, tellement de temps, tellement de violence...

      Supprimer
  2. Il a l'air bouleversant et heureusement qu'il y a ces témoignages, car dès fois on est à des années lumières de ces concepts humiliants pour des femmes!!!!!Si jamais je tombe dessus je le lirais avec plaisir en tout cas ta chronique donne envie!!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !