La révolte des accents

d'Erik Orsenna


Quatrième de couverture:

Depuis quelque temps, les accents grognaient. Ils se sentaient mal aimés, dédaignés, méprisés. A l'école, les enfants ne les utilisaient presque plus. Chaque fois que je croisais un accent dans la rue, un aigu, un grave, un circonflexe, il me menaçait.
- Notre patience a des limites, grondait-il. Un jour, nous ferons la grève. Attention, notre nature n'est pas si douce qu'il y paraît. Nous pouvons causer de grands désordres.
Je ne prenais pas les accents au sérieux. J'avais tort.

Mon avis:
Ce conte se lit rapidement et il ne m'a pas emballée du tout. 
Jeanne se fait engager par un capitaine pour scruter l'horizon du haut d'un phare et va partir à la recherche des accents qui, vexés de leur inutilisation, ont pris la poudre d'escampette. 
Point positif, l'édition que j'ai empruntée est superbe: sur papier épais, elle contient de nombreuses et très belles illustrations de Montse Bernal.

Quelques belles phrases et bons mots également, agréables à lire:

" Grâce à la musique, on voit plus clair, plus loin qu'avec les yeux. On dirait que les notes prennent le regard sur leur dos et l'emportent au loin, là où il a besoin de voir."

" L'absence des accents éteignait les mots. On aurait dit que notre langue française avait, soudain, perdu tout élan, tout éclat, toute lumière."

"Il était une fois.
Je ne sais pas vous, mais moi, dès que j'entends ces quatre mots, je ronronne, je m'abandonne, je prends la mer ou je m'envole, je m'étends, je m'agrandis, je ne suis plus Jeanne, plus seulement Jeanne, je deviens qui on veut, un Esquimau, une Tahitienne, un éléphant, une fourmi rouge, un arbre du voyageur..."




Commentaires

  1. je ne connais pas ce titre mais j'ai déjà entendu parler d'Orsenna. Tu sais expliquer pourquoi tu n'as pas aimé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonne question... j'ai juste l'impression d'être passée à côté, de ne pas avoir été embarquée dans ce voyage. Ni les personnages, ni la révolte des épices et des accents, ni le style ou le ton ne m'ont fait accrocher aux mots!

      Supprimer
  2. Au contraire moi j'avais beaucoup aimé. J'avais trouvé ça très poétique et comme tu l'a souligné il y a de très jolie citation :).
    Tu as lu les deux d'avant "La grammaire est une chanson douce" et "Les chevaliers du subjonctif" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne les ai pas lu, il faut peut être que je retente avec un de ceux là alors!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !