Le jeu de l'ange

de Carlos Ruiz Zafon




Quatrième de couverture:
"Je t'emmènerai dans un endroit où les livres ne meurent jamais et où personne ne peut les détruire..."

Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l'offre inespérée d'un mystérieux éditeur: écrire un livre comme il n'en a jamais existé, "une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d'être tués", en échange d'une fortune et, peut être de beaucoup plus.
Mais du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu'il aime le plus au monde. En monnayant son talent d'écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable?
Pour reprendre sa liberté et sauver la femme qu'il aime, David puise ses forces dans la Barcelone envoûtante du Cimetière des livres oubliés, où se côtoient des êtres abandonnés de l'humanité mais aussi des personnages attachants, uniques, puissants, à l'image de ceux qui ont fait de L'ombre du vent un immense succès littéraire.


Mon avis:

Quel plaisir de retrouver l'écriture de cet auteur que j'avais découvert avec l'Ombre du vent. Sa plume est superbe : les mots glissent et nous font tour à tour rêver, sourire, pleurer. J'aime la façon dont il imprègne ses pages d'un ambiance particulière dans laquelle les mots et les livres ont une place à part!

Ce roman tourne autour du personnage de David Martin à Barcelone dans les années 20. On découvre son enfance difficile, son amour des livres, les drames de sa vie puis ses débuts d'écrivain, ses amours... Puis il rencontre un personnage fantastique, un éditeur. Ce Corelli, qui ne peut que nous faire penser à cet ange déchu bien connu, va lui proposer un contrat qu'il finira par accepter. Sa vie bascule.
J'avais lu rapidement des avis plutôt négatifs sur ce roman par rapport à ce personnage et à des passages un peu trop surnaturels. C'est marrant car je n'ai pas du tout été gênée par ces évènements étranges compte tenu que j'ai très tôt pris le parti du désordre psychique de notre héros. En effet de nombreuses scènes nous laissent entendre que la réalité ne coïncide pas avec la perception de David et même s'il est tentant de croire au complot et au surnaturel, j'ai trouvé la magie de ce roman dans les liens forts que David crée malgré sa folie, dans la présence à ses cotés d'Isabella et des Sempere. Un très bon moment de lecture!





Commentaires

  1. Il est beaucooup plus noir que l'ombre du vent mais j'ai adoré, l'histoire, l'ange noir, son lieu d'ecriture et de vie , sa façon de voir la vie d'un écrivain ... passionnant !

    Merci pour ta participation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vraiment très bon moment de lecture!!! Suis ravie de l'avoir découvert grace à toi!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !