Roméo et Juliette

de William Shakespeare



Quatrième de couverture:

Leur amour est unique, comme la nuit qui les unit après les serments. " Veux-tu donc partir ? demande Juliette à Roméo, le jour n'est pas proche encore : c'était le rossignol et non l'alouette dont la voix perçait ton oreille craintive... " Hélas, c'était bien l'alouette, messagère de l'aube ! Il faut vivre et partir - ou mourir et rester. Cruel dilemme pour Roméo, qui a tué le cousin de Juliette. A peine les amoureux ont-ils touché le paradis qu'ils sont obligés de se séparer. 
Et s'il ne s'agissait que d'exil ! A Vérone, Capulet et Montague s'affrontent, ensanglantant la ville de leur vendetta. Juliette est Capulet ; Roméo, Montague. Il ne faudra que quatre jours à cet amour pour naître, se consommer, mourir... et se perpétuer. 
Existe-t-il mythe plus vivace que celui des amants de Vérone?

Mon avis:
Quel plaisir de replonger dans ce classique. Comme à chaque relecture ou à chaque visionnage de l'adaptation Roméo+Juliette que j'affectionne beaucoup, je suis emportée par la magie des mots. Je ne suis pourtant pas friante des romances hautement dramatiques! 

"Mon âme pressent qu'une amère catastrophe, encore suspendue à mon étoile, aura pour date funeste cette nuit de fête, et terminera la méprisable existence contenue dans mon sein par le coup sinistre d'une mort prématurée."




Commentaires

  1. C'est vrai que c'est toujours un plaisir de relire R&J et pourtant comme toi, les romances bien dramatiques ne sont pas trop ma tasse de thé. :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh Shakespeare!!!! Je dis ça, mais Hamlet ne m'a pas convaincue!!!

      Supprimer
  2. C'est un très beau livre qu'on ne se lasse pas de lire !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !