Le monde selon Garp

de John Irving



Quatrième de couverture:

Jenny Fields ne veut pas d'homme dans sa vie, mais elle désire un enfant. Ainsi naît Garp. Il grandit dans un collège où sa mère est infirmière. Puis ils décident tous deux d'écrire, et Jenny devient une icône du féminisme. Garp, heureux mari et père, vit pourtant dans la peur : dans son univers dominé par les femmes, la violence des hommes n'est jamais loin... Un livre culte, à l'imagination débridée, facétieuse satire de notre monde.


Mon avis:
Ma première rencontre avec John Irving n'a pas été des plus agréables (Une prière pour Owen), je n'aurai sans doute pas retenté si tôt l'aventure sans la présence au baby challenge contemporain de Livraddict de ce deuxième titre de l'auteur! Je remercie Myiuki de m'avoir spontanément proposé l'envoi de son livre que je ne trouvais pas !!!!

J'ai beaucoup plus adhéré à ce roman pourtant il m'a également dérangé par moments. J'ai retrouvé là encore dans ma lecture un sentiment d'ambivalence : une partie de moi avait envie d'en savoir plus sur ces personnages, l'autre en avait parfois plus qu'assez de cet univers d'angoisses et de drames. Les destins de Jenny et de son fils Garp sont incroyables, tant par les drames qu'ils traversent que par les succès qu'ils rencontrent. J'ai trouvé intéressant le rapport à la célébrité qu'a Jenny, la façon dont elle se considère en tant que femme du début à la fin du roman et quelles que soient les opinions de sa famille ou des militantes féministes. Le regard des autres n'a finalement aucune importance pour elle et qu'elle soit répudiée ou portée aux nues pour des raisons qu'elle ne reconnait pas, elle ne change pas pour autant sa façon d'être et de vivre avec les autres en les aidant de son mieux.
Garp, incarne le pendant opposé de la concupiscence et nous fait explorer, par son expérience ou ses écrits, une grande palette de rapports à la chair.
J'ai frissonné plusieurs fois en repensant à la préface de l'auteur où il explique avoir fait lire son roman à son fils de douze ans!!!!
J'ai trouvé l'enchaînement dramatique des évènements suite à l'infidélité d'Helen un peu exagérée. J'ai pourtant trouvé extrêmement bien écrit le chapitre suivant l'accident où il décrit leur convalescence chez Jenny. L'absence de toute mention à Walt alors qu'il raconte leur quotidien est poignante et on comprend avant que les mots soient mis sur cette mort tragique, tout en espérant qu'il n'en est rien...

Certaines idées, certaines scènes sont extrêmement violentes, et pourtant la vie reprend le dessus, avec des personnages atypiques attachants (ou pas!) à tous les coins de page. J'ai apprécié la vie après Garp, car la façon dont le décrivent ses enfants (cette énergie dont ils parlent), m'a permis de modifier l'image que j'avais de Garp tout au long de ce livre et d'aller au delà de ses angoisses pour voir ce qu'il avait aussi apporté de positif aux autres.

Bref, je ne peux toujours pas dire que j'aime, mais Irving ne me laisse pas indifférente!
Il y a un autre titre de lui dans le baby challenge 2013 alors... à suivre!




Commentaires

  1. Ce livre me fait envie, mais j'hésite à m'y plonger vu le nombre important de pages. (j'aimerai avoir plusieurs cerveaux^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas fan d'Irving mais je suis contente de le découvrir parce que c'est très particulier... un autre titre m'attend pour les baby challenge 2013!!!

      Supprimer
  2. Oh j'ai un livre de Irving dans ma PAL (je ne sais plus lequel) et on m'a dit que c'était un des meilleurs !
    J'ai hâte de voir par moi-même ce dont tu parles :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas encore tombée sous le charme de cet auteur, me^me si ses livres ne me laissent pas indifférentes... je tente le troisième cette année...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !