Le cercle

de Bernard Minier

Quatrième de couverture:

Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie.
Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux…

Confronté à un univers terrifiant de perversité, Servaz va rouvrir d’anciennes et terribles blessures et faire l’apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens. 



J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat de Livraddict avec les éditions XO afin de pouvoir discuter en ligne avec l'auteur! (La discussion est là). Un grand merci donc à l'équipe du forum pour la recherche active de partenariats et à aux éditions XO pour l'envoi de ce livre!!

Mon avis:

Quel plaisir de lire un si bon polar! Je me suis laissée prendre au piège très rapidement et je l'ai quasiment lu d'une traite. J'ai découvert avec ce roman l'auteur Bernard Minier et j'ai regretté de ne pas avoir lu son premier roman Glacé. C'est en effet la deuxième enquête (publiée!!) de son héros : Servaz. Même s'il devait être très agréable de retrouver des personnages connus, je ne me suis pas du tout sentie perdue en tant que nouvelle lectrice. 

Dès les premières pages avec la citation de Connelly et le prologue "dans la tombe" qui nous place du point de vue d'une victime, on est dans l'ambiance du thriller.
Le héros, Martin Servaz, la quarantaine, est d'autant plus sympathique qu'il est lettré! Au fil des pages on apprend à le connaître, on perçoit ses faiblesses et les fantômes qui le hantent.

Tous les éléments d'un très bon thriller sont là. L'enquête rebondit, des personnages très différents sont présents, il y a une cohésion dans l'équipe et on frôle le danger à plusieurs reprises. 

J'ai trouvé que les intermèdes apportaient beaucoup. Ils m'ont amenée à me questionner quant à la chronologie des évènements. En effet avec la présence du CD de Mahler et ses souvenirs qui reviennent, les soupçons de Martin se tournent vers Julian Hirtmann, de notre côté nous le savons présent dans ces intermèdes, nous le savons coupable... mais quel lien avec les crimes?? Quand l'identité de sa victime ne fait plus de doute on réalise qu'il y un décalage temporel avec l'enquête, et on craint alors pour sa disparition.

Mais tout ça va bien plus loin... Haletant!









Commentaires

  1. Je l'ai remarqué sur beaucoup de blog celui-ci, mais ta chronique est la première que je lis... Tu m'en mets l'eau à la bouche ! Moi qui adore les polars, celui-ci devrait me convenir parfaitement :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça faisait un petit moment que je n'avais pas flashé sur un bon polar (depuis millénium 1). Je te le conseille vraiment!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !