Un beau jeudi pour tuer Kennedy

de Daniel Picouly



Quatrième de couverture:
Jeudi 4 juin 1964, dans une cité d’Orly. Le narrateur, quinze ans, hésite : doit-il finir ses devoirs, et ainsi obéir à sa mère, adorable et débordée par ses nombreux enfants ? Doit-il passer la journée avec son ami, qui, caché sur un toit, s’imagine en ce jour anniversaire abattant John Fitzgerald Kennedy ? Ou doit-il rejoindre la belle Marie-France, qui habite l’immeuble d’en face, et enfin l’embrasser ?
Dans cette « cité Million », on s’embrasse dans les cages d’escaliers, on s’interpelle du balcon, on se parle d’une cuisine à l’autre par le vide-ordures, on dévore la vie...
Tout se passe le temps d’un jeudi : un beau jeudi pour tuer Kennedy.


Mon avis:
Je garde un très bon souvenir de ma découverte de cet auteur avec le champ de personne. En tapant "beau" (pour le challenge "un mot,  des titres" de Calypso) sur le moteur de recherche du fonds de ma bibliothèque j'ai donc été ravie de voir un titre de cet auteur.

On est en 1964, dans la peau d'un jeune homme de quinze ans au coeur de "la cité Million". On vit avec lui cette journée, ce beau jeudi où il va mettre en scène l'assassinat de Kennedy mais aussi vivre tant d'autres choses. De ses réflexions amoureuses à sa première expérience sexuelle, de ses confrontations à la violence de la cité, à ses envolées imaginaires. Tout nous fait penser à l'auteur, qui aime à romancer son enfance. Issu d'une grande famille, métisse, amoureux des mots...
J'ai aimé retrouver le style de l'auteur. Cette façon d'écrire qui nous permet de suivre pas à pas les pensées de cet adolescent.
Malheureusement la magie n'a pas opéré et j'ai été un peu déçue par ce roman. Peut être se passe-t-il trop de choses dans la tête d'un jeune homme de quinze!! Le débit est incessant, ses pensées partent dans tous les sens. Ca m'a charmée au début mais m'a paru trop lourd sur l'ensemble du livre. Difficile de s'attacher aux personnages dont on ne voit au final pas grand chose sur cette seule journée.
Je suis donc contente d'avoir retrouvé cet auteur mais déçue d'être ainsi passée à côté de ce livre!




Commentaires

  1. Valentyne (echo des ecuries)22 octobre 2012 à 06:24

    Pour le challenge de Calypso, j'ai failli prendre ce livre à la bibli . Un auteur que je n'ai jamais lu .
    ton avis bien que mitigé m'incite à le prendre la prochaine fois :-)
    Bonne journée :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup aimé le champ de personne de cet auteur! Merci pour ton passage!!

      Supprimer
  2. Je suis également passée à côté de mon titre pour cette session...
    Merci pour ton billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se rattrapera avec le blanc!!! Bisous

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !