La mécanique du coeur

de Mathias Malzieu


Quatrième de couverture:

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d'une rugueuse force poétique où l'humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très. personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.


Mon avis:
Le livre que j'ai emprunté est paru aux Editions de la Loupe... C'était assez étrange de lire un texte avec de si gros caractères!!!

Jack est un petit garçon pas comme les autres. Son coeur est gelé et sa bonne fée Madeleine le répare à la naissance et l'adopte. Comme une mère, elle a peur qu'il grandisse et qu'il se brûle les ailes. Mais elle ne pourra pas l'empêcher de vivre sa vie et de se faire mal...Il tombe amoureux et son coeur s'emballe. Il fera tout pour retrouver cet amour qui ne le quitte plus.
Ce livre nous parle de la différence et de l'amour, il est rempli de poésie et de magie ; il est plein de vie et il est donc aussi très dur. Etais-je particulièrement sensible lors de cette lecture? La scène où Joe le contraint à ouvrir son coeur et où chaque enfant va venir le toucher à l'intérieur m'est apparue comme une atroce scène de viol, la violence de sa réaction et les conséquences sont dramatiques. Aux yeux de tous Joe n'a rien fait. Il doit fuir et Madeleine paiera pour lui.

Heureusement il va rencontrer un prestidigitateur, horloger à ses heures, le célèbre Méliès. J'ai beaucoup aimé l'initiation amoureuse qu'il fait à ses côtés:
"Ce prestidigitateur que certains disent de génie vient de me donner un cours de sorcellerie amoureuse pour m'avouer en fin de parcours que sa dernière potion lui a explosé à la gueule."
Moments de joie quand il retrouve Miss Acacia et que, malgré les difficultés, ils ne font plus qu'un :
"Nos bras font du très bon boulot en matière de mélange de peaux."
"Si Cendrillon avait eu une horloge dans le coeur, elle aurait bloqué le temps à minuit moins une et se serait éclatée au bal toute sa vie."
"Je l'effleure de toutes mes forces, elle m'est fleur de toutes les siennes."
Mais nos deux tourtereaux sont confrontés au retour de Joe. J'ai regretté que ce conte soit si réaliste dans les sentiments amoureux et que leur amour sincère ne triomphe pas. Elle lui a été toujours fidèle même lorsqu'elle l'a cru mort. Lui devient libre enfin de vivre avec son vrai coeur, mais elle ne lui pardonne pas son absence! "Car désormais pour moi tu n'existes plus!"
Certes c'est beau et j'ai aimé ce livre, mais j'ai trouvé cette fin injuste... mince, il était dans le coma depuis trois ans!!! Il se serait fait passer pour mort, passe encore qu'elle le rejette mais là...
Le conte s'achève, il s'est bel et bien brûlé les ailes mais lorsqu'il rentre chez lui, il a grandi et entend finalement battre son vrai coeur!

Commentaires

  1. Je suis contente que tu ai aimé ce livre.
    Moi aussi, la fin m'avait paru un peu trop triste ... j'aurai préféré qu'ils finissent ensemble <3

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien l'écriture de Mathias Malzieu qui consiste à mélanger des moments poétiques et des moments crus, durs ce qui donnent à la fin des passages assez réalistes^^.
    L'album du même nom de Dyonisos est sympa aussi!!^^

    Bonnes lectures!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudra que je l'écoute, merci du tuyau Vashta ;-)
      A bientôt

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !