Tom petit Tom tout petit homme Tom

de Barbara Constantine


Quatrième de couverture:

Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre... Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là...


Mon avis:
Ce petit livre m'a plu. On est plongé dans l'univers d'un tout petit gars de onze ans Tom qui est complètement autonome. Et pour cause, il est très largement laissé à l'abandon. Malgré l'absence de sa mère qui a besoin de vivre sa vie de jeune femme et n'arrive pas à se comporter comme telle, malgré l'univers instable qui l'entoure, il crée des liens. Il va se lier ainsi avec ses voisins dont il pille respectueusement le potager et partage les soirées télé avec leur complicité. Avec cet homme qui court après sa mère et qui aime bien discuter avec lui. Avec cette vieille dame qu'il a secouru et qu'il ne laissera pas tomber.
La façon dont l'auteur varie les points de vue au fil des chapitres nous donne une vision plus large de la situation et nous empêche tout jugement. On s'attache aux différents personnages y compris à Joss et à Samy alors qu'ils ont des comportements inacceptables. J'ai apprécié la bienveillance d'Odette et Archibald, l'envie de changer et de s'en sortir de Joss et de Samy et la relation que Tom crée avec Madeleine, comme Momo dans Momo, petit Prince des bleuets ou dans La vie devant soi : une relation intergénérationnelle qui fait du lien, donne du sens et permet à ces petits hommes de s'accrocher.
On veut croire nous aussi que malgré les inégalités sociales, malgré les parents qu'on a, malgré les erreurs qu'on fait, on a le droit à un peu de bonheur. Au milieu de ses conditions de vie si difficiles, on perçoit la légèreté de l'enfance et les échanges qui réchauffent. L'auteur nous livre également une fin qui fait du bien, merci!


Commentaires

  1. Je pense le lire cette semaine, juste avant les vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je guetterai ton avis!!! Bonne lecture à toi!

      Supprimer
  2. J'ai entendu parler de ce roman, en effet ça doit être très bien! Merci pour ce doux billet :)
    Pauline,
    Entre Les Pages : http://areader.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ;-)
      En effet ça a été un bon moment de lecture!

      Supprimer
  3. Ce livre me fait envie, je l'ajoute de ce pas dans ma wish. Merci !

    RépondreSupprimer
  4. J' ai passé un très bon moment à lire ce roman. Je l'ai trouvé très "frais" et je me suis beaucoup attaché à Tom. J'ai eu beaucoup de mal à finir la lecture tellement que j'étais plongée dedans!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'y étais beaucoup attachée aussi! Un beau roman! Bisous

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !