Rage

de Stephen King
(Richard Bachman)




Quatrième de couverture:
Neuf heures cinq. L'écureuil cavale sur la pelouse. Dans la salle 16, Mme Underwood donne son cours d'algèbre... "Si l'on augmente le nombre de variables, les axiomes restent valides...".
L'interphone crache alors une giclée de mots-requins. Charles Decker est convoqué chez le directeur...
Neuf heures vingt. Après un entretien destroy, Charly met le feu aux vestiaires. Dans les marais puants de son subconscient, son dinosaure personnel patauge avec rage. Charly ouvre la porte de sa classe, tire sur son prof, qui s'effondre. Exit. Tuée sur le coup. Charly se sent merveilleusement bien. Il est allé jusqu'au bout...
Neuf heures cinquante. Océan de silence dans la classe prise en otage. Charly se prépare pour le sprint final. Psychodrame et lavage de cerveau. Tout le monde va passer à la moulinette...




Mon avis:


Quel plaisir de relire ce roman. 
Je me souvenais de l'ambiance mais pas de tout ce qu'il contenait.


King, sous le pseudo de Bachman nous livre une vision de la détresse de la jeunesse, de cette rage qu'ils ont au ventre. C'est à ce jeune homme qui fait basculer son lycée dans l'horreur qu'il choisit de donner ses yeux. Et par les yeux de Charly, on ne voit pas la même chose que de l'extérieur. 


C'est un sacré tour de main que de nous confronter à cette folie, à cette horreur, au meurtre et à la violence compulsive, tout en nous faisant comprendre ce qui se passe à l'intérieur. Ces comptes à régler avec la vie. Ces cartes que chacun va mettre sur la table. La violence et les traumatismes vécus. L'errance et la recherche de soi. Cette solidarité qui se joue peu à peu dans cette salle de classe. Les autres élèves vont prendre peu à peu le parti de Charly, pas tant parce qu'il est armé que parce qu'ils se reconnaissent en lui. Au point de basculer eux aussi dans la violence et l'anéantissement de l'autre. 


Encore une fois King nous fait vivre l'horreur là où on ne s'y attendait pas, bien au delà du pettage de plomb meurtrier de cet adolescent!


 

Commentaires

  1. BON TU ME CONFORTE DANS MON CHOIX bACHMAN... On verra bien, rdv sur nos challenges communs!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La peau sur les os est à mon avis son meilleur sous le pseudo de Bachman, si tu ne l'as pas encore lu, c'est une perle! Mais celui là (beaucoup plus simple) est vraiment sympa (moins flippant aussi!)

      Supprimer
  2. Coucou Piplo je ne l'ai pas lu ce stephen king je le rajoute dans ma WL que je lirais également pour ce challenge.
    Merci bisous et bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sympa et se lit vite. On voit tout son talent à faire d'une situation finalement assez simple et connue d'emblée un psychodrame!!!

      Supprimer
  3. J'en garde un bon souvenir, je l'avais trouvé vraiment flippant à l'époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'étais beaucoup moins flippée à la relecture!!!

      Supprimer
  4. Le seul livre que j'ai lu de King, c'est "Blaze" et j'ai "Peur bleue" dans ma PAL.
    Je pense que si je ne suis pas déçu par ce dernier, je lirai surement ces autres livres. J'avais beaucoup "Blaze".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des bons livres, etj'aime beaucoup cet auteur... cependant ce ne sont pas les meilleurs pour moi... je disais plus haut que sous le pseudo de Bachman, la peau sur les os est incontournable!

      Supprimer
    2. Je vais aller voir le résumé =D

      Supprimer
  5. Hello Piplo ^^ Je suis enfin de passage sur ton blog, que je trouve très sympa soit-dit en passant ;-)
    Je n'ai pas encore lu ce roman du maître King, mais je file le rajouter sur ma wish-list ! Je suis contente que cette première lecture pour mon challenge t'ait plu !
    A très bientôt !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !