J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir

de Christine Arnothy


Quatrième de couverture:

Pendant la Seconde Guerre mondiale, à Budapest, une jeune fille de quinze ans, réfugiée avec ses parents dans la cave de son immeuble, tient un journal dans lequel elle raconte la peur, l'espoir, la survie, et bientôt la fuite vers la liberté...

Mon avis:

Dans ce récit autobiographique, Christine Arnothy nous parle de ses quinze ans. Cachée dans la cave d'un immeuble avec ses voisins alors que pleuvent sur eux les bombes et que Budapest est détruite petit à petit.
Je n'ai pas accroché dès le début au texte mais je m'y suis pourtant laissé prendre car j'ai été impatiente de connaître la suite à la fin du roman (Il n'est pas si facile de vivre).
J'ai apprécié la façon dont elle voit ce jeune homme qui leur apporte tant, la manière de décrire la sortie pour se rendre aux bains. On sent à la fois sa jeunesse, son refus à se résigner et sa colère contre les injustices qui sévissent à l'intérieur même de leur cave.
Un témoignage très intéressant sur une partie de la seconde guerre mondiale moins connue.


Commentaires

  1. Je l'avais lu au collège. J'avais eu beaucoup de mal à rentrer dedans aussi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez une empreinte !